Monde

À sa première visite d’une mosquée américaine, Obama condamne les propos de certains politiciens

obamamosquee

Barack Obama, qui visitait pour la première fois une mosquée aux Etats-Unis depuis sa prise de fonction, a condamné mercredi les propos « inexcusables » de certains hommes politiques visant les musulmans, pointant sans les citer les républicains Donald Trump ou Ben Carson notamment.

« Depuis le 11-Septembre, mais plus récemment depuis les attentats à Paris et San Bernardino, vous avez vu des gens faire des amalgames entre les actes horribles de terrorisme et une religion dans son ensemble », a déclaré le président américain lors de son discours devant les membres de la Société islamique de Baltimore.

« Récemment nous avons entendu une rhétorique inexcusable contre les musulmans américains, des propos qui n’ont pas leur place dans notre pays. Il n’est ainsi pas surprenant que le harcèlement et les menaces contre les musulmans américains aient augmenté », a-t-il poursuivi.

Deux candidats républicains à la Maison Blanche ont tenu ces dernières semaines des propos contre les musulmans: Donald Trump et Ben Carson ont chacun affirmé en novembre dernier avoir vu des images de musulmans célébrant aux Etats-Unis les attentats du 11 septembre 2001 à New York, une légende urbaine pourtant maintes fois démentie.

Ben Carson s’est aussi illustré en septembre en lançant qu’aucun musulman ne devrait devenir président des Etats-Unis. L’islam n’est pas en adéquation avec la Constitution américaine, avait-il tout simplement estimé.

Donald Trump est même allé jusqu’à demander d’interdire temporairement aux musulmans l’entrée aux Etats-Unis, de peur que des jihadistes ne puissent s’infiltrer et venir commettre des attentats sur le sol américain.

Attaquer une religion, a fustigé M. Obama, c’est attaquer « toutes les religions ».

avec afp

Comments
To Top