Politique

Le Roi lance les programmes de développement des régions Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun

SM_le_Roi_lance_à_Dakhla_des_programmes_de__développement_des_régions_Dakhla-Oued_Eddahab_et_Guelmim-Oued_Noun__M11

Dakhla – Sa Majesté le Roi Mohammed VI,  a présidé, lundi à Dakhla, la cérémonie de lancement des programmes de développement des régions Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun et de signature des contrats programmes y afférents.

Ces deux programmes de développement s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé par le Souverain à l’occasion du quarantième anniversaire de la Marche Verte et destiné à assurer l’insertion définitive de ces provinces dans la Patrie unifiée, et à renforcer le rayonnement du Sahara comme centre économique et comme trait d’union entre le Maroc et son prolongement africain.

Ce nouveau modèle de développement des provinces du Sud s’articule autour de quatre principaux axes, à savoir: la création d’une nouvelle dynamique de développement et d’emploi fondée sur des pôles régionaux compétitifs, la réalisation d’un développement global et la valorisation de la dimension culturelle, la consécration d’une gouvernance responsable, la promotion d’un développement durable et l’amélioration de la connectivité nationale et internationale des provinces du Sud.

Le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, qui mobilise une enveloppe budgétaire de 77 milliards de DH (MMDH), place le citoyen au cœur des priorités et prévoit, pour sa mise en œuvre, le recours à des contrats-programmes entre l’Etat et les Régions, où seront définies les obligations de chaque partie.

Au début de la cérémonie de lancement des programmes de développement des régions Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun, le président de la région de Dakhla-Oued Eddahab, M. Ynja Khattat a prononcé une allocution devant SM le Roi dans laquelle il a souligné que le nouveau modèle de développement de la région Dakhla-Oued Eddahab nécessite des investissements de l’ordre de 17,75 MMDH, dont 6,6 MMDH alloués par l’Etat.

Il prévoit, a ajouté M. Khattat, la réalisation de sept programmes structurants ayant trait à la valorisation des produits de la pêche (1,2 MMDH) et au développement de l’aquaculture (2,8 MMDH) , la construction d’une station de dessalement de l’eau de mer à des fins agricoles d’une capacité de 100.000 m3/jour (1,3 MMDH), la création d’un pôle éco-touristique (581 MDH), la protection des écosystèmes (116 MDH), à travers la revitalisation des forêts locales, la lutte contre la désertification, la mise en place de ceintures vertes, et la conservation de la diversité biologique.

Ces programmes structurants portent également sur la réalisation du port “Dakhla Atlantique” (6 MMDH), le raccordement de la ville de Dakhla au réseau national d’électricité (1,7 MMDH), ainsi que la création d’un musée dédié à la valorisation du patrimoine des provinces du Sud (100 MDH), a poursuivi M. Khattat.

Le nouveau modèle de développement de la région Dakhla-Oued Eddahab prévoit aussi la réalisation de programmes transversaux de proximité, s’articulant autour de quatre axes principaux : renforcement des infrastructures (électricité, eau potable, assainissement), promotion de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, qualification de l’élément humain, et développement de la culture.

Le président de la région de Guelmim-Oued Noun, M. Abderrahim Ben Bouaida, a, pour sa part, indiqué que le nouveau modèle de développement de la région Guelmim-Oued Noun nécessite des investissements de l’ordre de 11,93 MMDH, dont 5,5 MMDH alloués par l’Etat.

Et d’ajouter que ce modèle de développement régional est axé sur huit objectifs principaux : Développement de l’agriculture solidaire (810 MDH), promotion de l’écotourisme en valorisant le potentiel naturel, culturel et écologique de la région (971 MDH), création d’emplois et appui à l’initiative privée (161 MDH).

Il s’agit également, selon M. Ben Bouaida, de la promotion des secteurs de l’éducation (412 MDH) et de la santé (531 MDH), du renforcement des infrastructures routières (3,9 MMDH), d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement (1,178 MMDH), et hydrauliques avec des investissements de l’ordre de 1,017 MMDH, dont 800 millions de dirhams pour la construction d’un barrage sur Oued Noun à la Commune rurale Fasek. Il est également question du développement des secteurs de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire (71 MDH), de la valorisation du capital immatériel de la région (132 MDH), et de la protection des écosystèmes (371 MDH).

SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a, par la suite, présidé la cérémonie de signature de deux contrats programmes entre l’Etat et les régions de Dakha – Oued Eddahab et Guelmim – Oued Noun.

Le premier contrat programme relatif au programme de développement de la région Dakhla- Oued Eddahab (2016-2021) a été signé par M. Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur, M. Mohamed Boussaïd, ministre de l’Economie et des Finances, M. Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat et de la Politique de la ville, M. Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, M. Rachid Benmokhtar Benabdellah, ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, M. Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres.

Ce contrat programme a également été signé par M. Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, M. Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, M. El Houssaïne Louardi, ministre de la Santé, M. Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, M. Mohammed Amine Sbihi, ministre de la Culture, Mme Fatima Merouane, ministre de l’Artisanat, de l’Economie sociale et solidaire, M. Abdeslam Seddiki, ministre de l’Emploi et des Affaires sociales, et M. Mohamed Abbou, ministre délégué chargé du Commerce extérieur.

Il a aussi été signé par M. Abdeladim El Hafi, haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, M. Lamine Benomar, wali de la région de Dakhla – Oued Eddahab, gouverneur de la province d‘Oued Eddahab, M. Ynja Khattat, M. Ali Fassi Fihri, directeur général de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE), M. Larbi Bencheikh, directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).

Le second contrat programme relatif au programme de développement de la Région de Guelmim Oued Noun (2016-2021) a été signé par M. Mohamed Hassad, M. Mohamed Boussaïd, M. Nabil Benabdellah, M. Aziz Akhannouch, M. Rachid Benmokhtar Benabdellah, M. Lahcen Daoudi, M. Moulay Hafid Elalamy, M. El Houssaïne Louardi, M. Lahcen Haddad, M. Mohammed Amine Sbihi, Mme Fatima Merouane, M. Abdeslam Seddiki, M. Mohamed Abbou, Mme Charafat Afilal, ministre déléguée auprès du ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, chargée de l’eau.

Il a également été signé par M. Abdeladim El Hafi, M. Mohamed Benribak, wali de la région de Guelmim – Oued Noun, gouverneur de la province de Guelmim, M. Abderrahim Ben Bouaida, M. Ali Fassi Fihri, et M. Zouhair Mohamed El Aoufir, directeur général de l’Office national des aéroports (ONDA).

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Chef du gouvernement, des présidents des deux Chambres du Parlement, de conseillers de SM le Roi, de membres du gouvernement, d’élus, des chioukhs, des notables des deux régions et de plusieurs hautes personnalités.

MAP

Comments
To Top