Santé

Le Maroc épargné par le virus Zika

zika
Le ministère de la santé a affirmé, jeudi, qu’aucun cas de maladie du virus Zika n’a été enregistré jusqu’à présent au Maroc dans le cadre du suivi de la situation épidémiologique mondiale du virus.

Conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et en coordination avec les partenaires concernés, une série de mesures préventives et proactives ont été entreprises par le ministère de la santé, notamment le renforcement du système de contrôle épidémiologique aux frontières pour détecter toute éventuelle infection en provenance des zones endémiques, l’appui aux capacités des laboratoires nationaux de santé publique et la mobilisation des outils médicaux nécessaires, indique un communiqué du ministère.

Les mesures concernent aussi le renforcement du contrôle entomologique, la lutte contre le vecteur du virus, le système de contrôle et suivi des naissances avec microcéphalie, la sensibilisation des voyageurs à destination des zones endémiques sur les précautions à prendre pour se protéger du virus, en plus de l’affichage et la distribution de dépliants de sensibilisation au niveau des vols à destination des zones à risque.

Il s’agit aussi, poursuit le communiqué, de renforcer la lutte contre le moustique vecteur du virus à bord des avions et des navires en provenance des zones endémiques, ainsi qu’au niveau des aéroports et ports nationaux, en plus de l’annulation des demandes de don de sang pour les personnes en provenance de ces zones pour une période de 28 jours après la date d’arrivée.

Un numéro à faible coût (080 100 47 47) a été mis à disposition des voyageurs en provenance ou à destination des pays des zones endémiques pour d’amples informations et conseils, indique le communiqué.

Le ministère conseille aux voyageurs qui comptent se rendre dans ces pays de prendre l’ensemble des mesures préventives pour se protéger des piqures de moustiques, notamment l’usage des produits répulsifs, le port de vêtements couvrant au mieux le corps, dormir sous des moustiquaires tout en utilisant la climatisation et en gardant les fenêtres fermées.

Il est conseillé également aux voyageurs en provenance des zones endémiques de consulter un médecin, notamment pour les femmes enceintes, en plus de la nécessité de la protection des rapports sexuels durant 28 jours après l’arrivée.

L’atteinte par la maladie du virus Zika se caractérise par des symptômes discrets ou même inexistants dans 80 % des cas. La maladie ne constitue aucun danger pour la santé du porteur à l’exception d’éventuels cas de complications sur le système nerveux. Le véritable risque est pour les femmes enceintes en cas d’infection avec le risque de donner naissance à des bébés souffrant de microcéphalies.

Le ministère continuera à assurer de près le suivi de la situation épidémiologique du virus en coordination avec l’OMS, ajoute le communiqué, affirmant que l’opinion publique sera informée de toute évolution à ce sujet.

map

Comments
To Top