Politique

Le Roi approuve la désignation du comité de pilotage de la COP22

SM-Le-Roi
Le Roi Mohammed VI a approuvé la désignation des membres du comité de pilotage de la COP22 présidé par Salaheddine Mezouar

Le Roi Mohammed VI a nommé, jeudi 11 février 2016, Salaheddine Mezouar, Président du comité de pilotage de la Cop 22. Le Souverain a également approuvé la désignation des 11 membres qui composent cette structure, chargée de la préparation et de l’organisation de la 22ème session de la Conférence cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, COP22, qui se tiendra, du 7 au 18 novembre prochain, à Marrakech, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

En plus de Salaheddine Mezouar, le comité est composé de Abdelâdim Lhafi (Commissaire), Aziz Mekouar (ambassadeur pour la négociation multilatérale), Nizar Baraka (président du comité scientifique), Hakima Haité, (envoyée spéciale pour la mobilisation), Driss El Yazami (responsable du pôle de la société civile), Faouzi Lekjaa (responsable du pôle financier), Samira Sitaïl (responsable du pôle de la communication), Abdeslam Bikrate (responsable du pôle de la logistique et de la sécurité), Said Mouline (responsable du pôle partenariat public/privé) et Mohammed Benyahia (responsable du pôle événements parallèles  »side events »).

La même source précise qu’en vertu des instructions royales, une commission interministérielle a été mise en place, en vue d’accompagner l’organisation de cette importante échéance internationale. Cette commission est composée des Ministères des Affaires étrangères et de la coopération, de l’Intérieur, de l’Agriculture et des pêches, de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement et du Ministère de l’Economie et des finances.

Le Roi a, également, donné ses directives pour assurer l’entière implication du gouvernement, et susciter l’adhésion de tous les acteurs étatiques et non étatiques, publics et privés, pour réussir cet important rendez-vous dans la lutte contre les changements climatiques, souligne le communiqué.

Le Souverain a, aussi, donné ses directives en vue de réaffirmer les différents engagements du Royaume en matière de protection de l’environnement, de promotion des énergies renouvelables et de lutte contre les changements climatiques, de promouvoir et défendre les préoccupations des pays en développement, notamment, africains et insulaires, ajoute-t-on.

Le Roi a enfin donné ses directives en vue de coordonner les différentes actions avec la présidence française de la COP21 et les Nations Unies, conformément à l’appel de Tanger, conclut le communiqué.

Comments
To Top