Societe

Routes: le Maroc veut réduire de 25% le nombre de morts d’ici 2020

Accident-Autocar
Le projet de la Stratégie nationale de sécurité routière 2016-2025 vise à réduire le nombre de décès sur les routes de 25 % au cours des cinq prochaines années et de 50 pc à l’horizon 2025.

C’est ce qu’a indiqué lundi à Rabat le ministre délégué chargé du transport, Mohamed Najib Boulif, lors d’une réunion du Comité permanent de la sécurité routière, tenue dans le cadre de l’action institutionnelle dans le domaine de la sécurité routière et en commémoration de la Journée nationale de la sécurité routière 2016, indique un communiqué du ministère. « Il s’agit d’objectifs ambitieux et un défi pour toutes les instances œuvrant dans le domaine de la sécurité routière au niveau national et local », a relevé le ministre qui détaillait les axes et priorités de ce projet.

Boulif a mis l’accent sur la nécessité de promouvoir et de renforcer le contrôle et l’innovation dans le domaine de la sensibilisation et de travailler sur la base d’une stratégie de communication intégrée visant l’amélioration de la sensibilisation des citoyens.

Au cours de cette réunion, destinée à approuver le projet de la Stratégie nationale de sécurité routière 2016-2025 en vue de le soumettre pour adoption lors de la réunion du comité interministériel, et à approuver le projet de plan d’action de l’année 2016, la Direction du transport routier et de la sécurité routière a présenté un bilan provisoire des accidents corporels de la circulation au titre de l’année 2015, le projet de la Stratégie nationale de sécurité routière 2016-2025, ainsi que le plan d’action relatif au domaine de la sécurité routière pour 2016.

La réunion s’est déroulée en présence de représentants du département du chef du gouvernement, du Secrétariat général du gouvernement, des ministères de l’Intérieur, de la Justice et des libertés, de la Santé, de l’Economie et des Finances, de l’Industrie, du commerce, des nouvelles technologies et de l’économie numérique, de la Gendarmerie royale, de la Sûreté nationale, de la Protection civile et du Comité national de prévention des accidents de la circulation.

Comments
To Top