Monde

Le célèbre écrivain journaliste Mohamed Hassanein Heikal n’est plus

hiekal
Le célèbre écrivain journaliste égyptien Mohamed Hassanein Heikal a rendu l’âme, mercredi au Caire, à l’âge de 93 ans, après un long combat avec la maladie.

« Al-Ustadh » (Le Maître) Heikal, le journaliste le plus célèbre du monde arabe, a tiré sa révérence quelques jours après avoir été admis dans un hôpital pour insuffisance rénale, après une carrière riche et dense de rebondissements, particulièrement au quotidien Al Ahram dont il fut rédacteur en chef entre 1957 et 1974.

Plus qu’un journaliste, le défunt était le témoin d’une époque tumultueuse de l’histoire du monde arabe et une mémoire vivante des soubresauts ayant ponctué l’Egypte moderne, depuis le règne du roi Farouk, en passant par Gamal Abdennacer, dont il fut le conseiller le plus proche.

Né en septembre 1923, il était ministre de l’Information de son pays (1970/1974) et l’auteur de plusieurs dizaines d’ouvrages, des best-sellers comme « La guerre d’octobre » (1980), « Le retour de l’Ayatollah » (1981), « Automne de furie: l’assassinat de Sadat » (1983), « Illusions de triomphe » (1993), ou encore « Canaux secrets » (1996). Sa disparition intervient au lendemain de celle de son célèbre compatriote, Boutros Boutros-Ghali, l’ancien SG des Nations-Unis, décédé au même âge que lui.

map

Comments
To Top