Monde

Un raid américain sur un camp de l’EI en Libye tue plus de 40 djihadistes

libye-bombardement
Plus de 40 personnes ont été tuées vendredi dans un raid contre une maison près de la capitale libyenne Tripoli, où étaient réunis des membres présumés du groupe djihadiste Etat islamique (EI).

Washington a affirmé avoir ciblé un camp de l’organisation djihadiste.

Un responsable de l’EI, lié à deux attentats d’envergure en Tunisie l’an dernier – ceux du musée du Bardo à Tunis et de Sousse -, a « probablement » été tué dans la frappe, a annoncé un responsable militaire américain.

La maison visée à l’aube dans la localité de Sabrata, à 70 km à l’ouest de Tripoli, a été entièrement détruite, a affirmé un responsable de la ville, Hussein al-Dawadi, en précisant que « la grande majorité des morts étaient des Tunisiens qui étaient vraisemblablement des membres de l’EI ».

Une première pour la ville Sabrata

C’est la première fois qu’un tel raid aérien vise la ville de Sabrata contrôlée par la coalition des milices de Fajr Libya qui s’est emparée en août 2014 de Tripoli et d’autres régions, poussant les autorités reconnues internationalement à s’exiler dans l’Est.

L’EI s’est implanté en Libye en profitant du chaos dans lequel est plongé le pays depuis qu’une révolte a chassé du pouvoir en 2011 le dictateur Mouammar Kadhafi.

afp

Comments
To Top