Médias

Le village d’Azrou Aït Lahcen rend un dernier hommage au « Maestro »

Les funérailles de Moha Oulhouceine Achibane, dit « Le Maestro », décédé vendredi matin à l’âge de 113 ans, ont eu lieu au village d’Azrou Aït Lahcen, dans la province de Khénifra.

Après les prières d’Al Asr et du mort à la mosquée du village, le cortège funèbre s’est dirigé vers le cimetière où le défunt a été inhumé en présence notamment de membres de sa famille, du Wali de la région Beni Mellal-Khénifra, gouverneur de la province de Beni Mellal, Mohamed Dardouri, du gouverneur de la province de Khénifra, Mohamed Ali Oukassou, des directeurs des services extérieurs, d’élus, d’artistes, de journalistes et de représentants de la société civile.

A cette occasion, l’assistance a déclamé des versets coraniques et élevé des prières pour le repos de l’âme du défunt, implorant le Tout-Puissant de l’accueillir dans son vaste paradis parmi les martyrs et les vertueux et de lui accorder ample rétribution pour les bonnes œuvres qu’il a accomplies au service de son pays et de l’art d’ahidous.

Elle a également prié Dieu de préserver SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, de Lui accorder santé et longue vie et de combler le Souverain en la personne de SAR le Prince héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de l’ensemble des membres de l’illustre Famille royale.

L’assistance a également imploré le Tout-Puissant de répandre sa miséricorde et sa bénédiction sur les regrettés souverains feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II, que Dieu ait leur âme.

SM le Roi Mohammed VI avait adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille du regretté dans lequel le Souverain indique avoir appris avec une profonde émotion la nouvelle du décès du grand artiste feu Moha Oulhouceine Achibane, que Dieu l’ait en Sa sainte miséricorde et l’accueille dans son vaste paradis.

En cette douloureuse circonstance, Sa Majesté le Roi a exprimé aux membres de la famille du défunt, et à travers eux, à l’ensemble de ses proches et à sa grande famille artistique, ainsi qu’à tous ses amis et ses admirateurs, Ses vives condoléances et Sa sincère compassion suite à la disparition de « l’un des grands maîtres de l’art amazigh authentique, qui a perdu avec le décès de Moha Oulhouceine Achibane, l’un de ses piliers et symboles distingués et une école généreuse qui a contribué non seulement à l’enrichissement, au développement et à la préservation de l’art d’Ahidous, mais également à faire connaître la culture amazighe ».

SM le Roi, dit se remémorer avec une grande estime les nobles qualités humaines du regretté ainsi que son sincère patriotisme et son attachement indéfectible au glorieux Trône Alaouite, implorant le Très Haut d’accorder patience et réconfort à la famille du défunt et de le rétribuer amplement pour les actions louables qu’il a accomplies au profit de son art et sa patrie.

Le célèbre chanteur dit « Le Maestro », a rendu l’âme, vendredi matin dans son domicile au village d’Azrou N’Aït Lahcen, cercle d’El Kebab (province de Khénifra), à l’âge de 113 ans.

« L’Aigle », un surnom qu’il doit à une de ses danses, a en effet plané plus haut et plus loin, au gré de pas moins de 150 participations à des rencontres et festivals nationaux et internationaux, notamment au Festival des arts populaires de Marrakech et au Festival de Fès des musiques sacrées du monde, émaillées d’escales toujours honorables en Afrique, en Europe et aux Etats-Unis. Le surnom du « Maestro » lui a été attribué par l’ancien président américain Ronald Reagan qui fut émerveillé par sa performance lors d’une tournée à Walt Disney en 1984.

Récipiendaire de plusieurs distinctions et prix nationaux et internationaux qui lui ont été remis par des personnalités mondiales de renom, Moha Oulhouceine Achibane est père de six enfants (4 filles et 2 garçons) et grand-père d’une ribambelle d’arrières petites et petits-fils

avec map

Comments
To Top