Politique

L’Algérie interdit l’accès à Amnesty aux camps de Tindouf

smara_tindouf
L’Algérie interdit Amnesty International (AI) d’enquêter sur les violations des droits de l’Homme perpétrées par le Polisario dans les camps de Tindouf, a indiqué le Directeur général d’Amnesty Maroc.

« Dans le cas des camps de Tindouf, nous avons fait état, dans nos différents rapports, de violation de la liberté d’expression, de création d’association et de circulation même entre les camps », a affirmé le Directeur général de la section marocaine d’Amnesty International, Mohamed Sektaoui, lors de la présentation, mercredi à Rabat, du rapport annuel d’AI sur la situation des droits de l’Homme dans le monde.

 »Les dirigeants du Polisario ayant commis des crimes de guerre et contre l’Humanité continuent d’échapper à la justice », a-t-il insisté.

A cet égard, Sektaoui a relevé que AI a appelé, à plusieurs reprises, la communauté internationale et l’Algérie, en particulier, à œuvrer pour que les responsables de ces crimes soient traduits en justice.

map

Comments
To Top