Musique

Assi El Hallani en concert à Mawazine

assi-hillani
La scène Nahda donne le ton d’une programmation qui promet des moments d’exceptions. Pour cette 15ème édition, la scène orientale accueillera la voix de Baalbeck, le chanteur libanais Assi El Hallani.

Il avait fait le bonheur de ses fans marocains en 2013, Assi El Hallani, le « chevalier de la musique arabe » est de retour à Mawazine. Cette figure emblématique s’inscrit dans la catégorie des artistes qui préservent leur patrimoine musical et contribuent à le diffuser dans le monde. Assi El Hallani s’est spécialisé depuis ses débuts dans les chansons à caractère « jabali », sa voix représentant la force des montagnes de Baalbeck.

De son vrai nom Mohamad Mezian Al-Hallani, il s’est attribué le prénom de Assi, en hommage au fleuve libanais rebelle et récalcitrant, le Assi, mais aussi en hommage à la grande figure musicale libanaise et arabe, Assi Rahbani. Originaire de Harbata, à Baalbek la prestigieuse, Assi avait du talent, dès son jeune âge, et interprétait de sa voix puissante les chansons libanaises devant amis et famille.

La carrière de Assi El Hallani est jalonnée de succès. A l’âge de 17 ans, il se fait connaître au Moyen-Orient, lorsqu’il remporte le prix de l’émission « Art Studio TV Program ». Son amour pour la musique le pousse également à participer à l’émission télévisée « Studio El Fen » où il gagne la première place. Assi intègre l’Institut Supérieur de Musique au Liban pour perfectionner ses techniques de chant arabe et la pratique du luth.

De 1990 jusqu’en 2013, chaque année, une chanson ou un album voit le jour. Son premier titre « Beytik eter» et son second, « Mahlana sawa », font un tabac dès le lancement. Le 3e opus « Ya hala bil kheir » (1992), composé par l’artiste, attire les fans de la chanson arabe. Il compose également la musique        d’ « Al-Qarar » ,  écrite  par  Nizar  Qabbani,  et   d’autres   chansons   comme « Ya   naker   al-   maarouf », « Qowetna bi wehdetna », ou encore « Beyrouth am tebki », et la très célèbre « Lebnani », etc.

Le grand succès arrive avec la chanson « Wani Mareg Mareit » qui le propulse au rang des artistes majeurs de la musique arabe. Assi sort ensuite de multiples albums avec plusieurs grands hits, tels que « Ahla El Oyoun » en 1999, « Shog El Sahara » en 2000, « Forsat Omor » en 2004, « Ouwetna Bi Wehdetna » 2008, « Assi 010 » en 2010, « Rouhak Ana » en 2011 et récemment « Assi 2013 »

Volant de succès en succès, Assi anime des concerts, des soirées, et se produit sur les planches des plus grands théâtres arabes et internationaux : Opéra du Caire, Mawazine, festival de Carthage. Il participe au festival de Jarach en Jordanie et bien entendu au Festival international de Baalbek, où il est, en 2011, la vedette de la pièce musicale Min ayam Salaheddine, avec Antoine Kerbage et Carmen Lebbos.

Au festival de la chanson de la radio et de la télévision, en Egypte, il est récompensé du Golden Oscar, et avec la troupe de danse Caracalla, il joue dans le spectacle Zayed wal helm. Assi Al-Hellani se produit également à l’Albert Hall à Londres, au Palais des congrès à Paris, au Fox Theater aux Etats- Unis, ainsi qu’à Las Vegas.

Son talent d’acteur se fait également remarqué puisqu’on lui propose des rôles principaux dans des films et séries.

Aujourd’hui, le chanteur et compositeur a à son actif plus de 20 albums et vidéoclips, des compositions et des hymnes patriotiques, sans compter les émissions télé et notamment sa brillante participation dans le concours The Voice arabe.

La popularité et le grand succès de Assi ne l’empêchent pas s’impliquer dans l’humanitaire. Il anime des concerts de levée de fonds pour l’association Women’s Development Association Hayati, et reçoit une médaille d’honneur des Nations-Unies pour sa contribution au programme alimentaire mondial contre la pauvreté et la faim, entre autres.

Comments
To Top