Sciences

L’Europe et la Russie se lancent à la conquête de la planète Mars

handout-photo-shows-proton-rocket-that-will-launch-exomars-2016-spacecraft-to-mars-during-lift-on-launchpad-at-baikonur-cosmodrome
La sonde ExoMars 2016 a été lancée lundi avec succès depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan pour une mission d’exploration de la planète rouge menée par des scientifiques russes et européens.

Il s’agit de la première mission conjointe ESA-Roscosmos (Agence spatiale européenne – Agence spatiale fédérale russe) vers la planète rouge pour rechercher des traces de méthane dans l’atmosphère de la planète, qui pourrait constituer un indice possible de la présence actuelle d’une vie micro-organique sur Mars.

Un atterrisseur expérimental de 600 kg est également embarqué et sera testé dans les mois qui viennent. Il doit permettre de tester les conditions d’atterrissage sur la planète rouge pour la deuxième mission ExoMars (rover ExoMars), prévue pour 2018.

Ce dernier, véritable laboratoire sur roue, est un engin de 300 kilos capable de se déplacer sur Mars, de forer jusqu’à 2 mètres de profondeur et d’analyser l’échantillon récupéré. Après un voyage de sept mois et un trajet de 496 millions de kilomètres, l’atterrisseur se séparera de la sonde le 16 octobre pour se poser sur la planète rouge trois jours plus tard.

L’ESA et Roscosmos ont convenu d’élaborer le programme ExoMars en 2012 pour étudier l’atmosphère de Mars et d’explorer les signes possibles de la vie sur la planète rouge.

Comments
To Top