Voyages

14 millions de dirhams pour la réhabilitation de la « Kora Ardia »

Kora-Ardia
Le projet de réhabilitation de la coupole Zevaco, plus connue sous le nom de « Kora Ardia » (globe terrestre), a été lancé officiellement jeudi au siège de la Wilaya de la région de Casablanca-Settat.

Pour le financement de ce projet, une convention visant le renforcement du partenariat public-privé a été signée dans ce cadre entre la société d’investissement Al Ajial Holding et la société du développement local Casablanca Patrimoine.

La mise en œuvre de ce projet, dont le coût prévisionnel totalise 14 millions de dirhams, devrait inclure la réhabilitation de la coupole et rendre ses couleurs au passage souterrain, qui abritera des activités commerciales et culturelles.

Intervenant à cette occasion, Khalid Safir, Wali de la région de Casablanca-Settat, a souligné que ce projet s’inscrit dans le cadre d’une vision stratégique visant la sauvegarde et la valorisation d’un patrimoine historique régional, afin de préserver l’attractivité touristique et accompagner le développement de la métropole.

Il a, dans ce cadre, appelé tous les acteurs des secteurs public et privé à valoriser cette initiative et à s’engager dans des projets similaires afin de promouvoir le développement et l’attractivité de la région.

Pour sa part, le président de la commune de Casablanca, Abdelaziz El Omari, a fait noter que ce projet ambitionne de réhabiliter un patrimoine 100 % casablancais tout en préservant sa spécificité architecturale et esthétique.

Il a, par ailleurs, fait savoir que la « Kora Ardia » symbolise l’ouverture de la ville sur le monde, ajoutant que l’investissement dans le domaine culturel n’est pas moins important que l’investissement dans les différents secteurs économiques.

De son coté, Adham Al Torah, directeur général d’Al Ajial Holding, a indiqué que sa société ambitionne, à travers ce partenariat, participer à la rénovation d’un symbole architectural de la capitale économique en raison, à la fois, de la continuité de son engagement social et de son rôle d’opérateur impliqué dans le développement économique et social du Royaume.

La prochaine étape consistera au lancement, par Casablanca Patrimoine, d’un concours d’architectes pour le choix d’un cabinet qui se chargera de la réalisation des études architecturales afférentes au projet, a lancé, pour sa part Najwa Ilham El Bekri, directrice de la société du développement local Casablanca Patrimoine.

Comments
To Top