Societe

Lutte contre la violence: Les stades de D1 équipés avant fin 2016

rajaholig
Les stades abritant les matches de la Botola Maroc Telecom D1 devront être équipés avant fin 2016 en matériel d’accès, d’accueil et de sécurité, a annoncé le ministre des Sports, Lahcen Sekkouri.

« Il est prévu que tous les stades de première division seront équipés avant la fin de l’année en cours par des tourniquets, des sièges numérotés et des caméras-surveillance, autant de matériel qui est à même d’assurer une fluidité d’accès, faciliter les actions de surveillance et de contrôle, aider à maîtriser le nombre de supporters au sein des stades et permettre des interventions préventives et efficientes », a affirmé le ministre de la Jeunesse et des Sports, Lahcen Sekkouri dans une déclaration à la presse, ce lundi à Rabat, en marge d’une réunion de la commission nationale conjointe chargée de la lutte contre les violences commises pendant ou à l’occasion des manifestations sportives.

Cette réunion, qui s’est tenue en présence des représentants des différents acteurs concernés (ministère de la Jeunesse et des Sports, ministère de la Justice et des Libertés, ministère de l’Intérieur, Direction générale de la Sûreté nationale, Forces auxiliaires, Protection civile et Fédération royale marocaine de football-FRMF), a été l’occasion de faire le point sur la situation des stades qui devront être équipés, à travers l’examen du rapport élaboré par la commission ad hoc diligentée à cette fin, en plus de la discussion de la stratégie de communication élaborée dans ce cadre.

« Une fois le point sera fait sur l’état des stades concernés par cette opération, nous devons démarrer les procédures administratives pour la réalisation de ces équipements », a fait savoir Sekkouri, précisant que les besoins en la matière diffèrent d’un stade à l’autre.

Dans ce sens, le vice-président de la FRMF, Abdelmalek Abroun précise que les grands stades sont déjà prêts, à savoir ceux de Marrakech, Agadir et Tanger, en plus du complexe sportif Prince Moulay Abdellah de Rabat. Le marché concernant le complexe sportif Mohammed V de Casablanca a été attribué et les travaux démarreront incessamment, a-t-il ajouté, soulignant que ce genre d’équipements est de nature à assurer aux visiteurs des stades des services destinés à rendre agréable et confortable leur passage par ces enceintes sportives, ce qui conduirait à une mise en valeur du produit footballistique proposé.

Le coût global de l’opération estimé à 210 MDH

Dans son rapport présenté lors de cette réunion, la commission chargée de l’étude de la mise à niveau des stades estime à quelque 210 millions de dirhams le coût global de cette opération, couvrant les sièges numérotés, l’alimentation en eau et en électricité, le contrôle d’accès, le système de billetterie, la vidéo-surveillance, la sonorisation de sécurité et l’aménagement des postes de contrôle et des portes d’évacuation.

Dans son diagnostic technique et évaluation financière, la commission, qui a visité les infrastructures concernées, affirme avoir axé son travail, notamment, sur les aspects liés à la sécurité, au sanitaire et au confort. Le rapport a également évoqué la mise en place du cadre conventionnel déterminant les missions de chaque intervenant et la réforme du mode d’intervention de la Société nationale de réalisation et de gestion des stades (SONARGES) dans l’organisation des matches de football.

A rappeler que la mise à niveau des stades et la sensibilisation font partie d’une série de mesures d’urgence visant à faire face au phénomène de la violence dans les stades, dans le cadre d’une stratégie d’action globale impliquant l’ensemble des parties concernées et annoncées, début février, à l’issue de deux réunions tenues en présence des principaux acteurs. Cette stratégie englobe, également, des mesures ayant trait aux volets juridique, sécuritaire, disciplinaire et organisationnel.

Comments
To Top