Economie

La grippe aviaire affecte le secteur avicole au Maroc

avicole
La grippe aviaire affecte 20 à 30% du chiffre d’affaires des aviculteurs de la région Fès-Meknès

Le secteur avicole (viande de volaille et œufs) dans la région Fès-Meknès a connu une baisse de son chiffre d’affaires de 20 à 30 pc au cours des derniers mois, suite à l’apparition de l’influenza aviaire faiblement pathogène de type H9N2, a affirmé le président de l’Association nationale des producteurs des viandes de volailles (APV), Aziz Larbi.

« Le secteur avicole dans la région Fès-Meknès a connu une baisse de son chiffre d’affaires de 20 à 30 pc au cours des derniers mois, suite à l’apparition de l’influenza aviaire, qui ne représente aucun danger pour la santé humaine », a précisé M. Larbi qui s’exprimait lors d’une réunion de sensibilisation à Fès.

« Il s’agit d’un caractère bénin de la grippe aviaire H9 N2, qui a touché la volaille marocaine, et qui n’a pas d’incidence sur la santé humaine », a-t-il assuré.

Pour sa part, Mme Siham Benjelloun, de la direction régionale de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), a indiqué que cette rencontre organisée par l’APV en collaboration avec la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA), vise la sensibilisation aux nouvelles mesures de protection contre cette pandémie.

Elle a relevé que le programme de l’ONSSA pour lutter contre la propagation de ce virus porte sur la généralisation de la vaccination préventive à tous les élevages avicoles, l’octroi d’autorisations d’importations des vaccins et le renforcement des mesures de contrôle.

Mme Benjelloun a rassuré que la consommation des viandes volailles ne représente aucun danger pour la santé des consommateurs.

Il est à noter que le virus H9N2, qui existe depuis des années dans d’autres pays, est spécifique aux volailles, n’est aucunement transmissible à l’Homme et la consommation des viandes de volailles et des œufs ne présente strictement aucun danger pour le consommateur.

Comments
To Top