Politique

Les enseignants stagiaires et le gouvernement trouvent un accord

mar
La marche des enseignants stagiaires qui était prévue jeudi à Rabat a été suspendue, a-t-on annoncé à l’issue d’une réunion mixte pour le règlement de ce dossier tenue mercredi dans la capitale.

Selon le PV de cette réunion, ayant réuni le Wali de la région Rabat-Salé-Kénitra, représentant le gouvernement, les syndicats de l’enseignement, les cadres de l’Initiative civile et les enseignants-stagiaires, il a été convenu de la formation à partir de jeudi d’une Commission mixte qui « aura pour mission la mise en œuvre de la plateforme adoptée sur la base du recrutement de la promotion dans son intégralité ».

Cette commission est composée du ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle, du ministère de l’Economie et des finances, du ministère de la Fonction publique et de la modernisation des secteurs publics, ainsi que de représentants des six syndicats de l’enseignement, de l’initiative civile et des enseignants-stagiaires.

En vertu de cet accord, les enseignants stagiaires s’engagent à reprendre la formation conformément aux résultats de cette réunion et sur la base des recommandations de la Commission mixte.

Le dialogue et les débats au cours de cette réunion, organisée autour d’une plateforme adoptée comme base de négociation, étaient « sérieux et responsables », assure-t-on de même source.

Un communiqué de l’Initiative civile indique, par ailleurs, que cet accord prévoit le déroulement de la formation théorique dans les trois mois restants de l’année scolaire (mai, juin et juillet 2016), la poursuite de formation pratique dans les mois de septembre, octobre et novembre 2016, l’organisation de l’examen de fin de formation en décembre 2016.

Le concours de recrutement devrait être organisé en janvier 2017, suivi immédiatement de l’affectation des enseignants à leurs postes dans un délai ne dépassant pas le 1er février 2017, ajoute-on de même source.

Comments
To Top