Politique

Réforme de l’éducation: L’apprentissage des langues érigé en priorité

ecole-maroc
L’apprentissage des langues est érigé en priorité dans la réforme du système d’éducation à l’échelon national, a affirmé le ministre de l’Education nationale, Rachid Benmokhtar.

S’exprimant lors du séminaire annuel, organisé jusqu’à dimanche à Fès par l’association marocaine des enseignants de la langue anglaise, Benmokhtar a appelé les équipes pédagogiques à ne ménager aucun effort pour la mise en place des modèles pédagogiques propres, ainsi que des nouveaux outils visant à hisser le niveau du cursus scolaire, promouvoir et moderniser une meilleure maîtrise des langues.

Le ministre a insisté sur la nécessité de tester la portée et la faisabilité de l’usage de nouveaux outils didactiques non conventionnels, autre que le manuel scolaire, et d’élaborer un socle commun pour chaque cycle et la révision, d’une manière régulière, des compétences développées au sein de l’école.

Pour élargir son champ de compétences, a ajouté le responsable, un élève du second cycle doit à la fin de son parcours maitriser l’arabe et deux langues étrangères (de préférence le français et l’anglais). Après, il pourra choisir une troisième langue pour élargir son champ de compétences, a expliqué le ministre.

De son côté, le président de l’association marocaine des enseignants de la langue anglaise, Noureddine Bendeki a souligné que les changements et le développement accélérés que connaissent les sociétés notamment dans les domaines de technologie et des sciences de l’information requièrent la relance de l’apprentissage des langues étrangères, et ce en vue de répondre aux doléances des jeunes.

Il a mis en exergue les principaux leviers du processus de la réforme du système d’éducation basés entre autres sur l’égalité des chances pour tous les élèves, l’amélioration de la qualité de l’enseignement et la transformation du rôle de l’école et de l’enseignant.

Ce séminaire connait la participation d’une pléiade de spécialistes de pédagogie, chercheurs et enseignants marocains et étrangers qui débattront des questions liées notamment à l’apprentissage des langues étrangères, la formation, aux perspectives du système d’éducation et à l’échange des expertises.

 

Comments
To Top