Livres

La Journée mondiale du livre célébrée à Marrakech

livre_1
« Le Maroc africain » est le thème de la 5ème édition de la Journée mondiale du Livre et du droit d’auteur organisée samedi à Marrakech.

Initiée par le ministère de la Culture, en collaboration avec l’Organisation des Nations unies pour l’Éducation, la science et la culture (UNESCO) et la Faculté des Lettres et des Sciences humaines relevant de l’Université Cadi Ayyad, cette édition vise à jeter la lumière sur les divers aspects et manifestations des brassages des cultures marocaine et africaines.

Cette manifestation, qui coïncide avec la célébration de la 21 édition de la Journée mondiale du livre, ambitionne également de renforcer les échanges civilisationnels et littéraires entre le Maroc et l’Afrique, tout en examinant la culture marocaine dans ses dimensions africaines.

Selon le directeur régional de la Culture à Marrakech, Azzedine Kara, cet événement constitue une occasion pour relancer les problèmes relatifs au livre et au droit d’auteur au Maroc et pour la signature des ouvrages, des livres et des recueils de poésie par les auteurs et poètes locaux.

Intervenant à cette occasion, M. Kara a mis en avant les programmes du ministère de la Culture et les initiatives de la direction régionale de la culture visant à soutenir les auteurs et les jeunes écrivains, soulignant que la direction régionale procédera cette année à l’organisation de la Salon régional du livre au niveau de la province de Rehamna.

De son côté, le responsable de l’établissement « Afaq » des études, de l’édition et de la communication à Marrakech, Abdelkader Arabi, a relevé que cette manifestation qui a connu un progrès important, reflète l’importance et l’intérêt accordé au livre et aux auteurs, malgré la diversité des formes de communication favorisant la lecture sous forme du papier ou sous forme électronique.

Et d’ajouter que le choix du continent africain pour l’édition de cette année s’inscrit dans le cadre de l’ouverture du Maroc sur les pays africains à travers des initiatives politiques et économiques, appelant à la nécessité de valoriser l’héritage historique qui caractérise la relation liant le Maroc au continent africain.

Cette édition, qui a connu la participation des représentants des étudiants universitaires africains à Marrakech, a été marquée notamment par l’organisation d’une exposition artistique avec la participation de plusieurs artistes peintres, notamment Rachida Touijri, Aziza El Aabidi et Leila Oulagha et la signature par plusieurs écrivains marocains de nouveaux ouvrages, ainsi qu’une lecture poétique et des cérémonies de danses et de chants interprétés par le club des amis de Tombouctou.

Comments
To Top