Design & Déco

Le Maroc à l’honneur au prestigieux Metropolitan Museum

3f3f3e
Le patrimoine archéologique marocain est à l’honneur, trois mois durant, au prestigieux Metropolitan Museum de New York, l’une des plus grandes institutions muséales du monde

Le patrimoine archéologique marocain est à l’honneur, trois mois durant, au prestigieux Metropolitan Museum de New York, l’une des plus grandes institutions muséales du monde, avec l’exposition du célèbre buste en bronze de Juba II datant de l’an 25 avant J.C.

L’une des chefs d’œuvre du patrimoine culturel marocain, la pièce figure parmi les œuvres mises en perspective au musée new-yorkais dans le cadre de l’exposition « Pergamon et les royaumes hellénistiques de l’ancien monde », qui se tient dans la Grosse Pomme du 18 avril au 17 juillet.

« Je suis très heureux de constater que le buste en bronze de Juba II a attiré l’attention du New York Times, qui a pu le découvrir au prestigieux Metropolitan Museum, dans le cadre de l’exposition », s’est réjoui, dans une déclaration à la MAP, le Président de la Fondation Nationale des Musées (FNM), Mehdi Qotbi, en allusion à un article de l’influente publication américaine consacré à cet événement.

Parmi les œuvres exposées cette année « on trouve l’un des portraits les plus émouvants de l’exposition, à savoir le buste en bronze d’un jeune roi africain nommé Juba II, prêté par le musée archéologique de Rabat, au Maroc », indique le New York Times.

« Ce buste en bronze, découvert à Volubilis et datant de l’an 25 avant J.C est un bijou de la collection archéologique marocaine, qui symbolise à lui seul la diversité culturelle du Royaume », a fait observer M. Qotbi.

Ce n’est pas la première fois que cette pièce légendaire de la collection archéologique marocaine est prêtée à des musées étrangers. Elle avait été notamment exposée au Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM), en France, en 2014.

Fils du roi numide Juba Ier, Juba II fut un érudit et un grand collectionneur d’art. On lui doit notamment la rédaction de nombreux traités d’histoire et de géographie, et l’organisation d’explorations scientifiques aux îles Canaries ou aux sources du Nil.

Le Metropolitan Museum of Art de New York, qui avait ouvert ses portes au public à Manhattan le 20 février 1872, présente des collections de plus de deux millions œuvres d’art provenant du monde entier et représentant une gamme d’objets très divers. Il expose également des œuvres d’art médiéval et des reconstitutions de cloîtres européens.

Les visiteurs peuvent y admirer des trésors de l’Antiquité, tels que ceux exposés dans ses galeries grecques et chypriotes, en passant par des toiles et des sculptures de tous les grands maîtres européens, jusqu’à une large collection d’art américain.

Les collections sont aussi composées d’œuvres égyptiennes, africaines, asiatiques, océaniennes, moyen-orientales, byzantines et islamiques. Une collection encyclopédique d’instruments de musique du monde entier peut aussi être admirée.

Comments
To Top