Monde

L’espérance de vie mondiale a progressé de 5 ans depuis 2000

population
L’espérance de vie a progressé de 5 ans dans le monde depuis 2000, mais les grandes inégalités sanitaires persistent dans et entre les pays, selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé.

Dans cette étude intitulée « statistiques sanitaires mondiales: surveiller la santé pour les Objectifs de développement durable », l’Organisation mondiale de la santé (OMS) souligne qu’il s’agit de la hausse la plus rapide depuis les années 1960. « Ces progrès inversent les tendances à la baisse observées dans les années 1990, notamment en Afrique à cause de l’épidémie de sida et en Europe de l’Est après la chute de l’Union soviétique », expliquent les auteurs du rapport publié ce jeudi.

La hausse a été la plus rapide dans la Région africaine de l’OMS où l’espérance de vie a gagné 9,4 ans pour atteindre 60 ans, grâce aux progrès en matière de survie de l’enfant, de lutte contre le paludisme et d’accès aux médicaments antirétroviraux pour le VIH.

À l’échelle mondiale, l’espérance de vie pour les enfants nés en 2015 était de 71,4 ans, mais au niveau individuel, la perspective dépend du lieu de naissance. Le rapport montre que les nouveau-nés dans 29 pays, tous à haut revenu, ont une espérance de vie moyenne d’au moins 80 ans tandis que dans 22 autres pays, tous en Afrique subsaharienne, elle est de moins de 60 ans.

Avec une durée de vie moyenne de 86,8 ans, c’est au Japon que les femmes peuvent espérer vivre le plus longtemps. Pour les hommes, c’est en Suisse qu’ils vivent le plus vieux en moyenne (81,3 ans). La population de la Sierra Leone a la plus faible espérance de vie au monde pour les deux sexes : 50,8 ans pour les femmes et 49,3 ans pour les hommes.

Les Statistiques mondiales de cette année montrent que certains pays sont encore loin de la couverture sanitaire universelle telle que mesurée par l’indice d’évaluation de l’accès à 16 services essentiels, notamment dans les régions d’Afrique et de Méditerranée orientale.

Parmi un nombre limité de pays ayant des données récentes, le Costa Rica, les Maldives, la Thaïlande, l’Ouzbékistan, la Jordanie et la Mongolie sont en tête de leurs régions respectives en matière d’accès le plus égal aux services de santé reproductive, maternelle et de l’enfant.

Comments
To Top