Médias

Fête et ambiance de folie à Mawazine avec le showman pitbull

Le showman Pitbull, a fait vivre, vendredi soir, au public du festival Mawazine sur la scène OLM Souissi l’un des moments les plus marquants de cette 15ème édition, avec un spectacle explosif mêlant avec brio mélanges musicaux et sonorités aux multiples influences universelles.

Comme son surnom, “M. Worldwide”, l’indique, le chanteur américain d’origine cubaine “parle un langage universel, celui de la musique qui rassemble les peuples sans considération de leurs différences culturelles et au delà des frontières”, a-t-il expliqué au public, le remerciant en arabe “Choukran” pour l’amour qu’il lui manifeste à chaque fois, louant, par la même occasion, la beauté du Maroc et de son peuple.

Quatre ans après son concert mémorable lors de la 12ème édition du festival Mawazine, “le roi de la fête” a encore relevé le défi haut la main, enflammant la scène avec une musique festive et puissante proposant une fusion de rythmes latins (merengue, Salsa et musique cubaine), de mélodies reggae, de rock and roll, et de hip hop made in Miami.

Pitbull a ainsi enchanté la foule euphorique avec une playlist très sélective, représentative de ses plus grands succès dans les charts du monde entier et de ses “featurings” avec les plus grandes stars internationales.

Très en forme et tout vêtu de noir, le “Man in Black” est resté fidèle à lui même, enchainant les tubes sans répit, en lançant à chaque fois au public marocain “I love You” et les invitant à faire la fête avec des “put your hands up in the air”.

Pas de temps mort donc pour cette “bête de scène” qui, entouré de musiciens mordus et de danseuses maitrisant leur sujet, a enflammé le public avec ses plus gros hits comme “Hôtel room service”, “I know you want me”, ou encore “Bon Bon”.

Pitbull, alias “M. 305″ a fait montre d’une énergie inégalable gratifiant les spectateurs de ses featurings les plus prestigieux avec Marc Anthony “Rain Over me”, Jennifer Lopez “On the floor”, Christina Aguilera “Feel this moment”, Ne-Yo “Time of our live”, John Ryan “Fireball, ou encore Kesha “Timber”.

Tantôt en anglais tantôt en espagnol, la superstar a chanté l’amour, l’optimisme et l’espoir appelant ses fans à se débarrasser des ondes négatives et de les transformer en énergie positive, reprenant ainsi les paroles de sa chanson “Give me everything”: Took my life from negative to positive…And tonight, let’s enjoy life (transformer ma vie de négative en positive …et allons profiter ce soir de la vie).

C’est avec cette hymne à la vie, issue d’une collaboration avec Ne-Yo, Afrojack et Nayer et qui a donné naissance à l’une des “meilleures ventes de singles de tous les temps” que Pitbull a clôturé son show en beauté, émettant le souhait de retrouver le public marocain très prochainement.

De son vrai nom, Armando Christian Pérez, Pitbull, cumule 8 milliards de vues sur YouTube et VEVO, plus de 3 milliards de titres joués sur Spotify, 70 millions de singles et 6 millions d’albums vendus…

Primé aux Grammy Awards, ce natif de Miami, de parents expatriés cubano-américains, est devenu l’un des plus grands artistes et hommes d’affaires du monde. Après ses études secondaires, Pitbull concentre toute son attention sur la musique et enregistre une série de mixtapes. Mêlant le hip-hop avec le swing cubain, les saveurs de la pop et les beats du reggaeton, Pitbull crée un style qui n’appartient qu’à lui. Ses premiers succès émergent avec ses premiers albums, “M.I.A.M.I” en 2004, “El Mariel” en 2006 et “The Boatlift” en 2007. En hommage à son père, il livre son premier album en langue espagnole, “Armando”, en 2010.

L’ascension de Pitbull franchit une nouvelle étape en 2011 avec “Planet Pit”, qui débute à la 7e place du Billboard Top 200 et “Give Me Everything”. Pitbull confirme dès lors son statut de superstar, jouant à guichets fermés dans les stades des cinq continents.

Par Afaf RAZOUKI MAP

Comments
To Top