Cinéma

Ramadan: 2M s’arroge 60 % en part de marché en prime time

lauberge
La deuxième chaîne 2M a maintenu, durant les premiers jours du Ramadan, son leadership en s’arrogeant 60 % de part de marché en prime time.

« Malgré une concurrence ardue, les premiers jours du Ramadan ont démontré l’adhésion du public marocain et sa confiance perpétuée en les programmes de 2M », se félicite la deuxième chaîne dans un communiqué.

Le communiqué relève que les programmes diffusés pendant le ftour ont ainsi enregistré de très bons résultats, à l’image de la caméra cachée « Mchiti Fiha » qui s’est accaparé 77 % de part d’audience et a fédéré près de 7,7 millions de téléspectateurs.

Cette émission est suivie par « l’Auberge », regardée par près de 7 millions, soit 61,5 % de part d’audience, alors que près de 6,6 millions de téléspectateurs ont regardé « Salwa w Zoubir », soit 60 % de part d’audience.

Quelque 5,4 millions ont regardé « Kebbour w Lahbib », soit 56 % de part d’audience, au moment où la série dramatique « Sir Al Morjane » s’est, quant à elle, emparée de 56 % de part de marché, totalisant près de 5 millions de téléspectateurs.

Le communiqué fait observer que ces scores résultent d’un travail rigoureux fourni par les équipes de 2M qui, épaulées par une commission de sélection des programmes composée de 8 membres dont 4 externes, se basent sur des études pour cerner des attentes des téléspectateurs et passent au crible des dizaines de scénarios pour en garder les meilleurs.

En tant que média de proximité et consciente de son devoir d’éducation, 2M tient à jeter la lumière sur les maux de la société avec des productions s’inspirant de thèmes d’actualités, à l’instar de « Sir Al Morjane » qui traite du sujet de l’éducation dans le secteur public.

La programmation ramadanesque fait également la part belle à des sujets sociaux tels que l’immigration clandestine, les valeurs de la famille et autres.

Et le communiqué de conclure que 2M mène, au même titre que les autres chaînes du pôle public, une politique destinée à renforcer la production nationale, tant en quantité qu’en qualité, « une ambition qui a porté ses fruits, puisque les chaînes du pôle public ont réussi à fédérer plus de 80 % des téléspectateurs en prime time durant les 3 premiers jours du mois sacré ».

Comments
To Top