Politique

Kénitra: Le Roi lance les travaux d’un centre de formation automobile

SM_le_Roi___inauguration_centre_de_formation_professionnelle
Le Roi Mohammed VI a procédé, lundi au quartier Bir Rami Est à Kénitra, au lancement des travaux de construction d’un Centre de formation professionnelle dans les métiers de l’automobile.

Réalisé par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, ce projet est destiné à la formation et à la qualification des jeunes de la région dans des métiers d’avenir, porteurs d’emplois et à forte valeur ajoutée.

Ce Centre participera, à l’instar du Centre de formation professionnelle dans les métiers de l’automobile réalisé par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité dans le quartier Sidi Othmane (préfecture des arrondissements de Moulay Rachid) à Casablanca et inauguré par le Souverain en juillet 2014, à l’insertion socio-professionnelle des jeunes issus des quartiers défavorisés.

Il a été conçu dans une optique d’accompagner, par le biais d’une offre de main d’œuvre qualifiée locale, la demande d’emploi que générera l’implantation prochaine d’un complexe industriel du groupe français PSA Peugeot Citroën à la lisière de la plateforme industrielle intégrée « Atlantic Free Zone ».

D’une capacité de 1.764 places pédagogiques, ce Centre contribuera aussi à la formation de compétences qualifiées devant satisfaire les besoins en ressources humaines de plusieurs équipementiers d’automobiles et sous-traitants de renommée mondiale implantés dans « Atlantic Free Zone » ou dans d’autres régions du Royaume.

Le Centre de formation professionnelle dans les métiers de l’automobile de Kénitra, qui sera réalisé dans un délai de 24 mois, dispensera aux jeunes stagiaires une formation dans plusieurs filières automobiles, notamment la fabrication mécanique, l’électromécanique, le montage-assemblage, la confection des housses et coiffes pour véhicules ainsi que la technologie automobile.

Réalisé sur un terrain de 11.000 m2, le futur établissement de formation disposera de plusieurs ateliers d’électricité industrielle, de câblage et batterie, de plasturgie, de peinture automobile et traitement de surface, d’usinage conventionnel, d’usinage à commande numérique, de construction métallique, de coiffes et housses et de tuyauterie.

Il comprendra également des ateliers pour la formation de moulistes et de tapissiers- selliers-garnisseurs, ainsi qu’un laboratoire de matière plastique, une unité de ressources didactiques et des salles de métrologie, de technologie automobile et d’informatique.

Ce projet nécessitera une enveloppe budgétaire de 35 millions de dirhams, financée dans le cadre d’un partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, le Conseil provincial et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail qui assurera également la gestion et l’encadrement pédagogique.

Comments
To Top