Societe

La Coalition marocaine pour la justice climatique lance « Zéro Mika »

sacplastique
La Coalition marocaine pour la justice climatique (CMJC) lance la campagne « Zéro Mika » avec l’espoir de mobiliser autour du fléau des sacs en plastique.

Cette initiative vise à sensibiliser à l’impact des déchets plastiques sur la santé et l’environnement et de mobilisation pour leur ramassage, précise la coalition dans un communiqué publié lundi.

La Coalition marocaine pour la justice climatique a vu le jour le 7 février 2016 à Rabat, à l’initiative d’organisations, associations, syndicats, réseaux de la société civile et mouvements sociaux marocains, réunis dans le cadre d’une concertation nationale en perspective de la Conférence des nations unies sur les changements climatiques prévue du 8 au 17 novembre 2016 à Marrakech(COP22) .

L’opération sera déployée en deux phases, ajoute le communiqué. Dans un premier temps, une campagne de sensibilisation via les médias nationaux, les relais d’opinion et le tissu associatif a été lancée vendredi 10 juin 2016. Dans le deuxième temps, un appel à l’action pour l’ensemble des citoyennes et citoyens sera lancé, afin qu’ils se mobilisent pour une large opération de ramassage ouverte au public pendant trois jours, du 24 au 26 juin sur l’ensemble du territoire national.

A la veille de l’entrée en vigueur, le 1er juillet 2016, de la loi 77-15 interdisant la fabrication des sacs en plastique, leur importation, leur commercialisation et leur utilisation, « Zéro Mika » s’inscrit dans la volonté de la CMJC d’oeuvrer pour éradiquer ce fléau des temps modernes, précise la même source.

La CMJC rappelle l’impact néfaste des sacs en plastiques sur l’environnement ainsi que sur de nombreux secteurs économiques (agriculture, pèche, tourisme, etc.).

Au Maroc, regrette la coalition, ce sont des milliards de sacs plastiques qui sont utilisés chaque année. En l’absence d’une politique de recyclage efficace, une grande partie de ces sacs se retrouve dans la nature, polluant les sols et s’infiltrant dans les nappes phréatiques au fur et à mesure de leur décomposition.

Outre les conséquences visibles sur l’environnement, les sacs plastiques représentent un danger réel pour la santé humaine à plus d’un titre. Ils comportent en effet un risque chimique, notamment à cause des substances nocives qu’ils contiennent, ajoute la CMJC.

Les sacs plastiques représentent par ailleurs un risque majeur pour l’espèce animale. Ils sont facilement ingurgités et peuvent contaminer la nourriture humaine via l’alimentation du bétail et des poissons.

Comments
To Top