Politique

Le message royal adressé au premier Concert de la Méditerranée

SM-Le-Roi
Le Roi Mohammed VI a adressé un message à l’occasion du premier Concert de la Méditerranée organisé au Palais des Nations à Genève dont lecture a été donnée, samedi, par la Princesse Lalla Hasna.

Voici le texte intégral du message royal :

« Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Il Nous est agréable, à l’occasion de la tenue du premier concert de la Méditerranée, de Nous adresser aux distingués invités représentant la communauté diplomatique, les organisations internationales, les autorités genevoises et suisses, les personnalités issues du monde des arts et de la finance.

C’est un motif de fierté pour Nous de voir le Maroc organiser avec l’Office des Nations Unies à Genève et la Fondation ONUART un concert où les paroles et les musiques qui figurent au programme font écho à notre Constitution. Une constitution forgée dans le consensus national, qui rend désormais justice à toutes nos histoires, nos cultures et nos spiritualités mêlées pour exprimer la richesse et la profondeur de toutes nos diversités.

C’est d’ailleurs dans la richesse de cette diversité et dans sa symbiose avec une méditerranée plurielle que réside la raison de l’implication du Maroc dans ce rendez-vous d’aujourd’hui avec la culture, l’art et la musique.

Agora de toutes les musiques et théâtre éternel de la diversité culturelle, le Maroc a délibérément choisi de s’identifier aux expressions les plus novatrices et les plus métissées de la création artistique que ce soit dans le domaine de la musique, de la littérature, des arts plastiques ou du cinéma.

Et c’est ce même choix exaltant et exigeant que fait, avec raison, le premier Concert de la Méditerranée ; et c’est ce chemin de l’ouverture et de la modernité que le Maroc veut parcourir à vos côtés avec la conviction inébranlable que jamais la musique n’est aussi belle que quand elle est invitée au banquet de l’universalité et quand ses partitions ne connaissent aucune frontière.

Célébrer la Méditerranée, c’est célébrer l’Humanité et les valeurs de paix, de tolérance, de justice, d’égalité, et de liberté portées par la Charte des Nations Unies et par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Quel autre lieu plus emblématique que la salle de l’Alliance des Civilisations et des Droits de l’Homme, pensée et réalisée par Miquel Barcelo, pour nous rappeler que la Méditerranée, celle d’Aristote, d’Averroès, de Maïmonide et d’Al Idrissi et d’innombrables autres penseurs, celle qui nous réunit et nous rassemble et que nous voulons pleinement réconciliée avec nos mémoires métissées, n’est véritablement nôtre que quand elle est pleinement partagée.

Riche de ce patrimoine, le Maroc n’a eu de cesse de consolider son ancrage méditerranéen arabe et africain, en se positionnant comme pont entre l’Europe et l’Afrique, entre l’Orient et l’Occident.

L’Histoire du Royaume du Maroc est une célébration de la diversité. Une diversité constamment portée et assumée par les différentes dynasties qui se sont succédées en symbiose avec le peuple marocain. Le Royaume du Maroc a porté ce choix avec éclat en inscrivant dans le préambule de sa Constitution “une unité forgée par la convergence de ses composantes arabo-islamique, amazighe et saharo-hassanie” et “nourrie et enrichie de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen”.

L’humanisme et la modernité de la démarche marocaine s’inscrivent ainsi dans le sillage des valeurs portées par l’Organisation des Nations Unies que sont le dialogue des civilisations, la diversité culturelle et le rejet de l’extrémisme sous toutes ses formes.

Nous n’avons eu de cesse de souligner que la richesse d’un pays ne se mesurait pas seulement à l’aune des indicateurs économiques mais aussi et surtout par son « soft power », sa stabilité, son histoire, sa richesse culturelle et la densité de son patrimoine.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Aujourd’hui les artistes qui se produiront évoqueront la mémoire mosaïque de la Méditerranée fière de ses influences et de ses brassages et les chanteuses et chanteurs nous inviteront au voyage à travers la Méditerranée. Ces polyphonies méditerranéennes inciteront à une introspection collective qui amènera chacun d’entre nous à conclure que la musique et les arts disent clairement que ce qui nous unit est de loin plus important que ce qui nous divise.

Tenir ce concert aujourd’hui, dans le contexte tragique et régressif que connaît la Méditerranée, permettra, l’espace d’un moment de célébrer et de fêter nos valeurs les plus exaltantes que sont l’humanisme, la tolérance, la liberté, la dignité et le respect mutuel.

Mais nous ne pourrons perdre de vue que l’espace méditerranéen est traversé par de dangereuses lignes de fractures allant de la paix tant recherchée et toujours ajournée au Moyen-Orient à la recrudescence de la violence, du terrorisme, de l’extrémisme et des replis identitaires, en passant par le drame des migrations la gestion des ressources communes et la protection de l’environnement.

Notre espace méditerranéen est à la croisée des chemins et plus que jamais soumis aux tumultes, à la volatilité et aux tragédies provoquées par le déplacement de personnes désespérées en quête de lendemains meilleurs. Ironie du destin, cette Mer jadis nourricière, est devenue un véritable cimetière où s’entassent les corps et les rêves maintes fois brisés de migrants et de réfugiés fuyant les affres de la guerre et des conflits.

Nous devons renouer avec Notre humanité et rendre à la Méditerranée sa grandeur et sa noblesse. Le Maroc fier de son appartenance méditerranéenne s’y emploie avec d’autres pays.

Face aux peurs et aux tenants du repli animés par les idéologies extrémistes, nous devons faire preuve de courage et de détermination pour nous parler, nous écouter, nous comprendre, nous accepter et agir ensemble au nom de tout ce que nous avons en commun. La Méditerranée doit redevenir un espace de paix durable et de prospérité partagée. Elle doit à nouveau incarner les valeurs de partage, de respect mutuel, de tolérance et de diversité.

C’est sans doute ici qu’intervient le rôle des artistes, celui de faire en sorte que cette culture qui nous vient de la Méditerranée, reste une culture vivante, que le lien qui nous rattache à la Méditerranée soit pacifié et cultivé. Plus que jamais, il s’agira pour nous de nous réclamer de la Méditerranée et de nous réapproprier l’esprit qui a fait qu’elle occupe la plus grande place dans l’Histoire de l’Humanité.

Nous souhaitons plein succès à cette première édition du concert de la Méditerranée, tout en émettant le vœu que cette initiative s’institutionnalise en vue de sa pérennisation.

Aujourd’hui, Nous voulons souligner à quel point il importe de mobiliser toutes les énergies pour défendre la primauté de l’art, la noblesse de la culture et la création d’un environnement qui encourage la créativité et la pensée. Notre ardent souhait est que les différents pays méditerranéens s’approprient le concert de la Méditerranée et d’autres initiatives culturelles similaires, en mobilisant leurs intellectuels et leurs artistes pour faire barrage aux tenants du repli, de l’intolérance et de l’extrémisme.

Plus que jamais, il nous incombe de nous réapproprier la Méditerranée comme point de rencontre des cultures et des civilisations ».

map

Comments
To Top