Politique

Le Maroc et l’Afrique: Les retrouvailles

UA-logo

Rabat – Une vive émotion, mêlée à un sentiment de soulagement et de satisfaction, a suivi la décision «historique» du retour du Maroc au sein de sa famille africaine, qu’il avait quittée dans des conditions particulières en 1984.

Cette décision de retour du Maroc au sein de sa famille africaine, mûrement et longuement réfléchie, est la résultante du vœu de tout un peuple et de ses forces vives.

Elle a été annoncée dans un message adressé par SM le Roi Mohammed VI au 27ème sommet de l’Union Africaine, qui se tient dans la capitale rwandaise.

«Cela fait longtemps que nos amis nous demandent de revenir parmi eux, pour que le Maroc retrouve sa place naturelle au sein de sa famille institutionnelle. Ce moment est donc arrivé», a dit le Souverain dans ce message qui analyse dans les détails les arguments militant en faveur de ce retour.

Le Maroc, fort de son unanimité autour de la question nationale, continue de croire que l’Organisation de l’Unité Africaine, ancêtre de l’UA, s’était rendue coupable d’un forfait inédit dans les annales de toutes les organisations continentales, celui d’admettre en son sein une entité qui n’a aucune existence légale et qui n’est reconnue par aucune autre organisation régionale ou internationale.

Dans un geste de grande noblesse, le message de SM le Roi a épargné aux dirigeants africains les conditions sordides dans lesquelles l’entité fantoche était entrée par effraction dans la grande famille africaine.

Le Souverain, en homme d’action en phase avec son temps, n’a pas voulu remuer les plaies du passé, ni rappeler les pratiques qui ont fait et font encore beaucoup de torts à l’Afrique et aux Africains. Il a préféré rester concentré sur l’essentiel : réaliser le développement de l’homme africain et promouvoir son épanouissement par des projets concrets avec un impact direct sur sa vie et sur celle de ses enfants.

La foi du Maroc en l’avenir de l’Afrique n’a d’égal que sa conviction, maintes fois réitérée, que seuls les Africains peuvent prendre en main le développement de leur continent et panser les cicatrices du passé.

L’engagement ferme du Maroc dans la résolution de nombreux conflits en Afrique, aussi bien par la médiation ou la participation aux opérations de maintien de la paix, n’a jamais été aussi fort que depuis 1984.

Le modèle unique, authentique et tangible de coopération Sud-Sud développé par le Royaume est venu compléter un processus « irréversible » d’ancrage du Maroc dans le sol africain, devenant dans la foulée le premier investisseur africain en Afrique de l’Ouest et affichant une volonté légitime de devenir le premier investisseur du Continent.

Si les vicissitudes de la politique avaient pu forcer une sortie provisoire du Maroc, la légendaire sagesse des Africains est de nature à reconnaître une erreur du passé, la corriger comme il se doit et remettre sur les rails le train l’Afrique unie, solidaire et regardant vers un avenir de développement et d’épanouissement.

Rachid MAMOUNI

Comments
To Top