Cinéma

Cinéma africain: « A Mile In My Shoes » s’impose en force à Khouribga

a_mile_in_my_shoes
Le film marocain « A Mile In My Shoes » du réalisateur Said Khallaf s’impose en force dans la compétition officielle de la 19-ème édition du festival du cinéma africain de Khouribga (FCAK)

Le film, en lice avec 14 autres long-métrages, traite du drame des enfants de la rue, leur souffrance et leur marginalisation dans la société. Il raconte l’histoire d’un enfant qui a toujours vécu dans la misère et la souffrance avant de décider de se venger d’une société où la faiblesse de l’individu conduit à sa mise au ban.

Depuis son plus jeune âge, Said, acteur principal, a vu des souffrances de toutes les couleurs : dans la famille, c’est son beau-père qui l’agresse comme il agresse sa maman et sa sœur. Dans la rue, ce sont les voyous qui veulent abuser de lui sexuellement et profiter de lui pour leur rapporter de l’argent. Apprenti chez des artisans, Saïd a été victime d’une tentative de viol de la part de ses employeurs. A la prison aussi, Saïd n’échappe pas à cette malchance qui le poursuit partout. Le point marquant dans son histoire, c’est qu’il s’est toujours trouvé dans des situations de défense, à la recherche d’une reconnaissance même minime de la part des autres, à la recherche d’un sentiment de sécurité au sein de la société.

Tout cela a généré en lui une certaine violence, et une terrible envie de vengeance. « Avant de porter un jugement sur ma personne, sur ma vie ou sur mon caractère, mettez mes chaussures, parcourez mon chemin, vivez mon chagrin et mes doutes.. ». En traduisant cette citation en anglais, cela donnera à peu près le titre de cette œuvre de Said Khallaf : « A Mile In My Shoes ». Le rôle principal est tenu par le talentueux Amine Ennaji qui partage l’affiche avec l’actrice Noufissa Benchida.

Comments
To Top