Monde

États-Unis : Clinton et Trump s’affrontent sur la Russie et les musulmans

clinton-trump

Deux polémiques agitent les candidats sur la place des musulmans aux États-Unis et l’influence supposée de la Russie sur la campagne électorale.

La démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump, les deux adversaires de l’élection présidentielle américaine, se sont écharpés dimanche à propos de l’influence supposée de la Russie sur la campagne électorale et de la place des musulmans aux États-Unis. Des accusations de liens entre le milliardaire et Moscou et ses propos à l’emporte-pièce sur les musulmans alimentent ces derniers jours une polémique, depuis que Hillary Clinton et Donald Trump ont été investis par les conventions de leurs partis pour l’élection du 8 novembre.

Passe d’armes avec le père d’un soldat musulman tué

C’est une nouvelle fois à propos de l’islam et de la place des musulmans aux États-Unis (1 % de la population) que Donald Trump et Hillary Clinton se sont affrontés dimanche. Donald Trump a multiplié ces derniers mois les déclarations provocatrices sur les musulmans, lesquels seraient interdits d’entrer aux États-Unis. Il s’en est pris ce week-end au père d’un soldat américain musulman tué en Irak en 2004 qui l’avait durement critiqué lors de la convention démocrate. En réponse, Khizr Khan, un Américain originaire du Pakistan, a accusé sur CNN Donald Trump d’avoir une « âme noire » et de manquer d’« empathie ».

En campagne dans l’Ohio, Hillary Clinton a renchéri : M. Khan « a fait le plus grand des sacrifices. Et qu’entendons-nous de Donald Trump ? Rien d’autre que des insultes et des commentaires désobligeants sur les musulmans. » Elle a été soutenue par le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, qui, sans condamner nommément Donald Trump, l’a clairement désavoué : « Interdire à l’ensemble des fidèles d’une religion de voyager est simplement contraire aux valeurs de l’Amérique. »

Comments
To Top