Politique

Mohammed VI exhorte les Marocains à défendre la concorde et le vivre-ensemble dans leurs pays de résidence respectifs.

m620aoutune

Le Roi Mohammed VI a invité les Marocains résidant à l’étranger (MRE) à rester attachés aux valeurs de leur religion et à leurs traditions séculaires pour faire faire face au phénomène extrémiste et terroriste, et a exhorté les Marocains à défendre la paix, la concorde et le vivre-ensemble dans leurs pays de résidence respectifs.

Dans un discours prononcé, samedi, à l’occasion du 63è anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le souverain a exhorté les MRE à préserver la bonne réputation qui fait leur notoriété, à s’armer de patience face à cette conjoncture difficile, à s’unir et à être toujours en première ligne parmi les défenseurs de la paix, de la concorde et du vivre-ensemble dans leurs pays de résidence respectifs.

«Nous mesurons les difficultés qu’ils endurent du fait de la perversion de l’image de l’Islam et des attentats terroristes qui ont coûté la vie à bon nombre d’entre eux», a-t-il souligné , notant que les MRE subissent de plein fouet les réactions de certains et les accusations qu’ils portent contre eux en raison de leur confession.

Le Roi a tenu à souligner que les terroristes qui agissent au nom de l’Islam «ne sont pas des musulmans et n’ont de lien avec l’Islam que les alibis dont ils se prévalent pour justifier leurs crimes et leurs insanités». «Ce sont des individus égarés condamnés à l’enfer pour toujours»,

Pour le Roi, « La raison admet-elle que le Jihad soit récompensé par la jouissance d’un certain nombre de houris ? Le bon sens admet-il que quiconque écoute de la musique est voué à être englouti dans les entrailles de la Terre, et bien d’autres mystifications ? »

Le souverain a affirmé que «ceux qui incitent au meurtre et à l’agression, qui excommunient indûment les gens et qui font du Coran et de la Sunna une lecture conforme à leurs intérêts, ne font que colporter le mensonge au nom de Dieu et du Prophète».

« Ils instrumentalisent certains jeunes musulmans, plus particulièrement en Europe, et exploitent leur méconnaissance de la langue arabe et de l’Islam véridique pour relayer leurs messages erronés et leurs promesses dévoyées» , a-t-il poursuivi, ajoutant que les terroristes et les radicaux mettent tout en œuvre pour amener les jeunes à les rejoindre et à s’attaquer aux sociétés imprégnées des valeurs de liberté, d’ouverture et de tolérance.

«En outre, nombre de groupes et d’instances islamiques estiment disposer d’un référentiel puisé dans la religion et représenter, de ce fait, le vrai Islam, ce qui signifie que ce n’est pas le cas pour les autres. Mais en réalité, ils sont bien loin de l’Islam et de ses valeurs de tolérance», a relevé le souverain, soulignant que cette attitude favorise la dissémination de l’idéologie extrémiste, excommunicatrice et terroriste.

Les apologistes du terrorisme, a-t-il relevé, pensent que c’est la voie qui conduit à l’Islam authentique. Aussi, il appartient à ceux-là de mesurer la part de responsabilité qui leur revient dans les crimes et les drames humains qui sont provoqués au nom de l’Islam.

«Nous sommes tous visés. Quiconque pense ou croit en ce que Je dis est une cible potentielle pour le terrorisme, qui a déjà frappé le Maroc, puis l’Europe et de nombreuses régions du monde», a averti Roi. « Face à la prolifération des obscurantismes répandus au nom de la religion, tous, musulmans, chrétiens et juifs, doivent dresser un front commun pour contrecarrer le fanatisme, la haine et le repli sur soi sous toutes les formes.

Pour le Roi, l’Histoire de l’humanité est la meilleure preuve que le progrès ne peut se réaliser dans toute société en proie à l’extrémisme et à la haine, lesquels constituent conjointement le principal facteur d’insécurité et d’instabilité.

«De plus, a ajouté le souverain, la civilisation humaine abonde en modèles de réussite qui confirment que l’interaction et la coexistence interreligieuses génèrent des sociétés civilisées ouvertes, où règnent affection et concorde, bien-être et prospérité».

En témoignent les civilisations islamiques, notamment celles de Bagdad et d’Al-Andalous, qui comptaient parmi les civilisations humaines les plus évoluées et les plus ouvertes, a-t-il dit.

Comments
To Top