Economie

Bakkoury plaide pour la révision des stratégies énergétiques

bakkoury_pam
Le président du directoire de Masen, Mustapha Bakkoury a souligné, mercredi à Casablanca, l’importance des énergies alternatives pour faire face aux défis de la transitions énergétique.

S’exprimant à l’ouverture de la deuxième édition du Salon International « Photovoltaïca », Bakkoury a plaidé pour la révision des stratégies énergétiques pour relever les défis, et l’adoption d’une politique basée sur la créativité et la recherche pour créer de nouveaux horizons du développement durable.

Pour Bakkoury, il ne faut pas se contenter de l’élaboration des projets, mais il est nécessaire de les appuyer par des plans qui renforcent leur compétitivité, tout en renforçant la contribution du secteur privé.

De son côté, le président directeur général de l’autorité de l’eau et de l’électricité de Dubaï (DEWA), Saeed Mohamed El Tayer a indiqué que l’Emirat de Dubaï a fait le choix des énergies renouvelables pour notamment préserver l’environnement, comme en témoigne la mise en place d’une stratégie portant notamment sur le renforcement des infrastructures et la valorisation des compétences et des capacités.

Pour sa part, le président d’Akwa Power, Mohamad Abunayyan, a salué les décisions audacieuses initiées par le Roi Mohammed VI pour faire face aux défis énergétiques, soulignant que la politique énergétique du Royaume a fait du Maroc un modèle à suivre.

La cérémonie d’ouverture de ce salon a été marquée par la signature de plusieurs conventions entre l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN), et des acteurs du secteur privé pour lancer des projets communs dans le domaine de l’énergies solaire.

La 2ème édition du Salon International « Photovoltaïca » se tient du 7 au 9 septembre à l’initiative du ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement.

Organisé sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, sous le thème « l’intégration du photovoltaïque », ce salon se veut une véritable plateforme d’échanges et de partage contribuant au développement du secteur photovoltaïque au Maroc.

Cette édition, organisée en partenariat avec la Société d’Investissements Energétiques (SIE) et l’IRESEN, est marquée par la participation de plusieurs ministres étrangers, notamment de l’Afrique subsaharienne, ainsi que d’éminents professionnels et experts reconnus venant de tous les horizons ainsi qu’une pléiade de grands investisseurs internationaux dans le domaine des énergies renouvelables.

Des panels variés et ciblés figurent au programme de « Photovoltaïca » et portent sur des thématiques tels que l’intégration du photovoltaïque aux réseaux électriques, les modèles de financement des projets photovoltaïques (PV), le développement de grandes centrales solaires et la complémentarité entre le PV et le CSP, ainsi que l’intégration industrielle et le développement de modules PV pour les environnements arides.

Le potentiel et les défis du PV au niveau du continent africain constitue le thème d’un panel consacré entièrement à l’Afrique qui permettra de proposer des solutions appropriées pour développer l’utilisation des technologies solaires photovoltaïques au niveau des pays africains sous électrifiés, l’objectif étant d’améliorer le taux d’électrification dans le continent notamment à travers des partenariats gagnant-gagnant, conformément à la vision royale prônant la coopération Sud-Sud.

L’évènement s’achèvera par une journée scientifique dédiée à la recherche et développement et à l’innovation dans le but de partager et de diffuser les solutions innovantes et les bonnes pratiques dans le domaine du solaire photovoltaïque et thermique.

Comments
To Top