Societe

Couverture médicale: appel à la généralisation du « tiers payant »

seddiki
La réforme de la couverture médicale nécessite la généralisation du « tiers payant » pour toutes les maladies, prioritairement pour l’achat des médicaments onéreux des pathologies lourdes ou chroniques

C’est ce qu’a indiqué vendredi à Marrakech, le ministre de l’Emploi et des Affaires sociales Abdeslam Seddiki.

S’exprimant à l’ouverture du Symposium international sous le thème « le tiers payant entre l’équilibre financier des organismes de prévoyance sociale et le rôle des mutuelles dans la facilitation de l’accès aux services de santé », M. Seddiki a souligné que le tiers payant, qui permet aux patients de dispenser de l’avance des frais de traitement, y compris les consultations et les analyses médicales aussi bien que les médicaments coûteux, se veut un pilier essentiel à la réussite des stratégies visant à garantir un accès juste et équitable aux soins et constitue la meilleure solution des retards survenus récemment au niveau des compensations.

Il contribuera également à réduire la durée du traitement, améliorer les conditions de prise en charge, assurer le suivi médical et la gouvernance des dépenses du secteur, a-t-il ajouté.

Le ministre a également relevé qu’en dépit des efforts déployés par les mutuelles dans ce sens, les prestations ne répondent pas tout à fait aux aspirations et aux attentes des adhérents, ce qui se manifeste clairement par les chiffres, soulignant que le total des payements enregistrés dans le cadre du tiers payant par la Caisse nationale des organismes de prévoyances sociale (CNOPS) a été de l’ordre de 1.783.618.553 dirhams en 2015, contre 1.758.975.698 dirhams en 2014, soit une petite croissance de 1 pc.

Comments
To Top