Cinéma

Plusieurs films marocains en lice au festival d’Alexandrie du film

bobine_de_film_de_cinema
Plusieurs films marocains sont en lice lors de la 32ème édition du festival d’Alexandrie du film, qui connait la participation de 29 pays.

Au menu de cette édition, dont le coup d’envoi a été donné jeudi dernier, figure la projection du film marocain « L’orchestre de minuit » de Jérôme Cohen Olivar dans le cadre du concours officiel des longs métrages des pays de la méditerranée, à côté de 13 films représentant la Grèce, l’Algérie, l’Albanie, l’Italie, la Tunisie, la Bosnie, l’Espagne, la Syrie, la Slovénie, la France, le Chypre, l’Egypte et le Liban.

Le Maroc sera également représenté au concours officiel, catégorie des courts métrages et des films documentaires des pays de la méditerranée, par les films « Le temps d’un voyage » de Yasmine Benabdallah et « Murmures de Venus » de Ghizlane Assif, à côté de 24 films représentant 14 pays méditerranéen, européens et arabes, devant concourir pour décrocher le prix du meilleur court métrage et du meilleur court métrage documentaire. Deux autres prix réservés au jury seront décernés dans le cadre de cette compétition.

Dans la compétition hors catégorie, le Maroc sera représenté par le film « L’orchestre de minuit » dans le cadre du « prix Nour Echerif » du film arabe long métrage, qui verra la participation de 12 films venus de 9 pays arabes, à savoir le Maroc, le Liban, le Koweït, les Emirats arabes unis, la Tunisie, la Syrie, l’Algérie, l’Irak et l’Egypte.

Par ailleurs, le programme du concours du long métrage documentaire arabe, organisé par l’association égyptienne des écrivains et critiques du cinéma, en coopération avec l’union générale des associations cinématographiques arabes, comprend la projection des films « Rajae Bent Mellah » d’Abdelilah Jouhari, « Le poids de l’ombre » de Hakim Belabbès aux côtés de 12 films venus de 9 pays arabes. Le film marocain « Je suis un simple enfant » de Mohamed Nebzour sera également projeté dans le cadre de la compétition des courts-métrages arabes, qui connaitra la programmation de 20 films de 13 pays.

Hommage au réalisateur marocain Hakim Belabbès

L’actrice marocaine Souad Khouyi a été désignée membre du jury du prix « Nour Echerif » du long métrage arabe, présidé par l’acteur égyptien Izzat Al Alaili.

La cérémonie d’ouverture de cette manifestation cinématographique a été marquée par l’hommage rendu au réalisateur marocain Hakim Belabbès, à côté des réalisateurs syriens Abdellatif Al Hamid et Ghassan Massoud, tunisien Rachid Ferchiou et algérien Merzak Alouach.

Le festival se veut également un espace de rencontre entre critiques, hommes de cinéma et directeurs des festivals, dont le président du festival de Rabat du cinéma d’auteur, Abdelhak Mentrach.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, Mentrach a souligné que la participation du Maroc à ce festival a été rendue possible grâce à la convention liant les festivals de Rabat et d’Alexandrie portant sur la proposition et l’échange de films à projeter lors des deux manifestations cinématographiques.

Il a relevé, dans ce sens, que des liens solides unissent les festivals de Rabat, de Loukssor et du Caire, tant au niveau bilatéral qu’au niveau de la fédération des festivals arabes, mettant en avant la qualité du film marocain qui a atteint le niveau international. Il fait savoir à cet égard qu’entre 24 et 25 longs métrages et plus de 60 courts métrages sont produits annuellement dans le Royaume.

« Le Maroc figure désormais parmi les leaders du cinéma arabe. Il décroche plusieurs prix lors des festivals arabes et internationaux », a-t-il dit, notant que la question de la distribution est le parent pauvre du cinéma marocain.

Il a mis l’accent, dans ce sens, sur la nécessité d’assurer le doublage des films marocains en dialecte vers l’arabe classique et l’anglais, relevant à cet égard le rôle dévolu en la matière aux sociétés de distribution et de production et aux réalisateurs, outre les chaines de télévision et les ministères concernés.

Comments
To Top