Societe

Près de sept millions d’élèves ont rejoint les classes cette année

ecole-maroc1
Un total de 6.951.351 élèves ont rejoint lundi les établissements d’enseignement au titre de la rentrée scolaire 2016-2017, a indiqué le ministère de l’Education nationale.

L’enseignement primaire compte ainsi 702.334 nouveaux inscrits (+3,4 pc par rapport à la rentrée précédente), dont 320.460 en milieu rural et 140.728 dans l’enseignement privé, souligne mardi un communiqué du ministère.

Cette rentrée a été marquée par la création de 88 établissements scolaires, dont 41 écoles primaires, 35 lycées collégiaux et 12 lycées qualifiants, ajoute la même source.

Concernant le soutien social, le ministère explique que 4.182.504 élèves (dont 47 pc sont des filles) ont bénéficié de l’initiative royale « un million de cartables » pour un coût global de 390 millions de dirhams, soulignant que cette année, 860.100 personnes et 526.400 familles ont bénéficié du programme de soutien financier direct « Tayssir » pour un coût total de 777 MDH.

Par ailleurs, 1.416.888 élèves bénéficieront de la restauration scolaire et 165.125 de l’internat, dont 46 pc sont des filles, ajoute-t-on.

En matière de ressources humaines, le ministère fait savoir que 9.583 nouveaux enseignants lauréats des centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation ont été recrutés, ce qui porte le nombre total des enseignants à 210.367, dont 113.077 dans l’enseignement primaire, 50.566 dans le secondaire collégial et 46.724 dans le secondaire qualifiant.

Pour surmonter les difficultés liées au manque d’effectifs suite au départ à la retraite de 16.172 enseignants, le ministère souligne que des mesures exceptionnelles ont été prises pour garantir le droit à la scolarisation de tous les élèves, notamment le redéploiement des enseignants dans le cadre de la gestion de « l’excédent et du déficit », la rationalisation des cartes scolaires ou encore le recours, si nécessaire, aux heures supplémentaires. Dans le domaine de la formation professionnelle, le communiqué indique que 1.964 établissements accueilleront cette année plus de 492.000 stagiaires, en hausse de 18 pc par rapport à la rentrée 2015-2016, dont 324.000 stagiaires à l’Office de formation professionnelle et de promotion de l’emploi (66 pc).

Quelque 345.000 stagiaires ont été inscrits dans la formation de base pour l’obtention d’un certificat ou d’un diplôme, précise la même source, ajoutant que ces effectifs seront encadrés par 20.335 formateurs, dont 32 pc sont des femmes.

Par ailleurs, quelque 146.000 personnes bénéficieront de la formation professionnelle qualifiante dans les établissements relevant de l’OFPPT, soit une hausse de 40 pc comparativement à l’année précédente.

Cette année sera marquée par la poursuite des projets stratégiques du ministère dans le cadre de la mise en œuvre de la vision stratégique de la réforme 2015-2030, notamment la création de six nouveaux parcours professionnels dans l’enseignement secondaire collégial, outre le développement et l’élargissement du baccalauréat professionnel en vue d’atteindre 22 parcours dans différents secteurs professionnels au niveau national, en réponse aux demandes exprimées par les partenaires du ministère.

Dans ce sens, le communiqué note une hausse de la demande sur ce type de baccalauréat avec quelque 28.000 nouveaux inscrits attendus pour cette rentrée.

Concernant l’amélioration du cursus scolaire pour les 4 premières années du primaire, la même source indique qu’il sera procédé à l’élargissement de cette expérience à d’autres établissements, ainsi qu’au renforcement de l’enseignement de la langue arabe dans le cycle collégial et au renforcement de la langue française dans les trois cycles de l’enseignement via la mise en place d’une nouvelle approche pédagogique.

L’actuelle rentrée scolaire a été également marquée par l’adoption de 147 éditions améliorées des livres scolaires suite à une révision globale ayant ciblé les contenus non conformes aux valeurs de l’Islam tolérant, à l’identité culturelle du Royaume et aux valeurs de la citoyenneté et des droits de l’Homme, note le ministère, faisant savoir qu’un nouveau cursus de l’éducation islamique a été mis en place dans les trois cycles de l’enseignement.

Comments
To Top