Monde

Antonio Guterres, futur secrétaire général de l’ONU

gutteres
Ce n’est pas encore officiel mais le Portugais, Antonio Guterres, est assuré de devenir le prochain SG puisqu’il a recueilli le soutien des membres permanents du Conseil de sécurité.

Le Conseil de sécurité de l’Onu a procédé, mercredi, à un vote informel qui a dégagé un large consensus en faveur de la candidature de l’ancien Premier ministre portugais, Antonio Guterres, pour la succession du Sud-coréen Ban Ki-moon au poste de Secrétaire général de l’Onu.
Lors du sixième tour de vote informel et secret sur les dix prétendants à ce poste, les Quinze ont choisi M. Guterres, ancien Commissaire des Nations unies pour les réfugiés pour devenir le prochain Secrétaire général.

Entouré des quatorze autres ambassadeurs des Etats membres du Conseil, le représentant permanent de la Russie, Vitaly Tchourkine, qui préside le Conseil pour le mois d’octobre, a annoncé que M. Guterres était « clairement le favori ».

Le politicien portugais a reçu 13 vote en faveur, dont ceux des membres permanents du Conseil, deux abstentions et aucune voix contre, ont précisé des diplomates.

M. Tchourkine a indiqué que le Conseil devrait se réunir jeudi matin pour confirmer officiellement son choix et recommander aux 193 Etats membres de l’entériner à l’Assemblée générale de l’Onu.

M. Guterres avait, dès le premier tour du vote du Conseil, confirmé son statut de favori, malgré les rumeurs et pronostics qui se multipliaient sur le choix, pour la première fois, d’une femme à la tête de l’Organisation internationale.

Les observateurs annonçaient aussi que le prochain chef de l’Onu devrait être originaire de l’Europe de l’Est, dont aucun diplomate n’a encore occupé ce prestigieux poste.

Parmi les candidats qui étaient les plus en vue, il y a lieu de citer la Directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, la Néo-Zélandaise, Helen Clark, ancienne Première ministre, et directrice actuelle du PNUD, la Commissaire européenne Kristalina Georgieva (Bulgarie), et la ministre argentine des affaires étrangères Susana Malcorra, ancienne cheffe de cabinet de Ban Ki-moon.

L’ancien président de la Slovanie, Danilo Türk, et ex-vice-Premier ministre du Montenegro, Igor Lukšić, étaient également un lice.

Comments
To Top