Revue de Presse : La Fédération de la gauche démocratique (FGD) décline l’invitation de Benkirane

0

Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus vendredi 21 octobre

*Le Matin.:

– Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de SA le Prince Moulay Ismaïl, et le Président de la République du Rwanda, Paul Kagame, ont présidé, jeudi à Kigali, la cérémonie de lancement d’un programme de partenariat agricole entre le Royaume du Maroc et la République du Rwanda. Au début de cette cérémonie, le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a présenté devant les deux Chefs d’État les grandes lignes de ce programme élaboré conformément aux Hautes Instructions royales pour faire bénéficier l’État rwandais de l’expérience acquise par le Maroc en matière de développement de la petite agriculture, notamment de l’expertise accumulée dans le cadre du Plan Maroc vert.

– L’Institut royal des études stratégiques (IRES) vient de rendre public son deuxième rapport stratégique 2016 portant sur les affaires étrangères du Royaume. Achevé en février 2016, ce document dresse l’état des lieux des relations extérieures du Maroc en mettant en relief les enjeux et en proposant quelques leviers à même de renforcer la coopération internationale du Royaume. Document de référence pour la diplomatie marocaine, le rapport a d’ailleurs été mis entre les mains de tous les représentants diplomatiques du Royaume, affirme le directeur général de l’IRES, Mohamed Tawfik Mouline.

*Aujourd’hui le Maroc.:

– Bombardier Transport, leader mondial des technologies ferroviaires, a annoncé, jeudi à Casablanca, ses plans pour la mise en place d’un cluster industriel ferroviaire au Maroc visant à servir le marché marocain et renforcer l’export vers l’Afrique. Ce nouveau cluster ambitionne de stimuler l’écosystème local pour servir non seulement le marché marocain, mais aussi le développement des opportunités d’affaires en Afrique. Ce cluster industriel ferroviaire vise aussi à fournir en partie les projets européens du groupe.

– Du wifi gratuit et illimité dans les gares de l’ONCF. L’annonce a été faite par l’Office mercredi. Les gares seront dorénavant dotées du réseau sans fil pour répondre aux besoins des voyageurs. L’ONCF compte poursuivre le déploiement de ce service jusqu’à sa généralisation sur l’ensemble des gares. Les voyageurs auront ainsi ce réseau à disposition quel que soit le trajet effectué.

*Al Bayane.:

– Le déficit commercial continue de s’aggraver. Il s’est creusé de 14,3 pc à fin septembre 2016 totalisant 133,5 milliards de DH contre 116,8 milliards un an auparavant, annonce l’Office des changes dans son dernier bulletin sur les échanges extérieurs. Ce déséquilibre des transactions commerciales s’explique par une hausse des importations toujours plus importantes que celle des exportations. Alors que les importations ont grimpé de 6,8 pc pour s’établir à 298,4 milliards de DH, soit un niveau semblable à celui de 2014, les expéditions du Maroc n’ont augmenté que de 1,3 pc, totalisant ainsi 164,8 milliards de DH à fin septembre.

– Les représentants de plusieurs entreprises rwandaises et marocaines ont tenu, mercredi à Kigali, une importante rencontre destinée à examiner les moyens de renforcer leurs relations de partenariat dans plusieurs secteurs. Lors de cette rencontre tenue à l’occasion de la visite officielle qu’effectue Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Rwanda, l’accent a été mis sur l’importance de multiplier les contacts entre les communautés d’affaires des deux pays en vue de mettre en place un partenariat gagnant-gagnant conformément au souhait des dirigeants marocains et rwandais.

*L’Économiste.:

– Après une baisse l’année dernière, les dépenses fiscales sont reparties à la hausse pour atteindre 32,423 milliards de DH en 2016 contre 31,749 milliards l’année précédente. C’est une progression de 2,1 pc et tout laisse croire que le mouvement devrait se poursuivre. Et pour cause, le projet de loi de finances 2017 prévoit d’instituer une nouvelle exonération totale de l’IS pour une période de 5 ans en faveur des sociétés nouvellement créées.

– Voilà un nouveau signe de l’essoufflement de la consommation : les recettes de la TVA à l’intérieur décrochent de 6,7 pc à un milliard de dirhams à fin septembre. C’est la même tendance observée depuis plusieurs mois. Elle devrait interpeller sérieusement les responsables politiques à la veille de l’examen de la loi de finances. Car, jusque-là, la consommation intérieure a toujours été l’’n des moteurs de la croissance.

*L’Opinion.:

– Un mémorandum d’entente entre l’Union européenne (UE), le Conseil national des droits de l’homme (CNDH), le Conseil économique, social et environnemental (CESE) et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a été signé, mercredi à Marrakech, en vue de soutenir les acteurs non-étatiques marocains dans leurs activités en marge de la 22ème Conférence des parties de la Convention cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP 22). A travers cet accord, un montant de 10 millions de dirhams consenti par l’UE vient affirmer l’engagement de cette dernière en faveur de la lutte contre les changements climatiques et concrétiser son appui à la société civile et aux acteurs non-étatiques.

– Près de 75% des industriels marocains affirment que l’activité de leurs secteurs a un impact négatif sur l’environnement, selon un sondage d’opinion réalisé par le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) entre septembre et octobre 2016. Ils sont 45% à être tout à fait d’accord avec cette confirmation et 30,2% sont tout simplement d’accord, précise le sondage. Les domaines dans lesquels cette influence est la plus importante sont la production des déchets avec une part de 28,3%, les émissions des gaz à effet de serre (18,9%) et la pollution de l’air (18,9%), relève le CMC.

*Libération.:

– La lutte contre le fléau du terrorisme requiert une coopération sécuritaire efficace entre les pays du monde, a souligné, mercredi à Rabat, le directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak El Khayam. Le Maroc, qui a ratifié toutes les conventions juridiques internationales liées à la lutte contre le terrorisme, est engagé pour hisser le niveau de la coopération avec tous ses partenaires sécuritaires occidentaux et régionaux, a indiqué El Khayam lors des travaux du 10ème Congrès de l’Organisation de solidarité avec les peuples d’Afrique et d’Asie (OSPAA) qui se tient à Rabat. – Le Forum d’affaires maroco-malaisien, dont les travaux se sont tenus à Kuala Lumpur, est un pas important sur la voie du renforcement des relations entre la Malaisie et le Maroc et de la consécration de l’adhésion du Royaume au Traité d’amitié et de coopération (TAC) de l’Association des nations de l’Asie du sud-est (ASEAN), a indiqué récemment le directeur général exécutif de l’Agence nationale malaisienne de promotion du commerce extérieur (MATRADE), Dato Dzulkifli. En marge de sa participation au Forum d’affaires maroco-malaisien, organisé durant deux jours à l’initiative de Maroc Export, Dzulkifli a indiqué que son pays ambitionne de devenir la principale plateforme pour les initiatives économiques que le Maroc compte entreprendre dans les pays de l’ASEAN, et de mettre à profit l’expérience du Royaume dans les marchés africains.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

– Au moment où Abdelilah Benkirane a reçu le soutien du parti du Mouvement démocratique social (MDS) pour la formation du prochain gouvernement, l’Union constitutionnelle a montré son attachement à son nouveau allié le Rassemblement national des indépendants (RNI) et a exigé que les deux partis accèdent ensemble au gouvernement. Le secrétaire général du MDS, Abdessamad Archane a tranché sa position en annonçant son soutien au gouvernement.

– La visite qu’effectue actuellement Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Rwanda symbolise le renouveau de l’Afrique, a indiqué, mercredi à Kigali, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar. « La visite Royale au Rwanda vient ainsi montrer qu’aujourd’hui le partenariat Sud-Sud a du sens qui se traduit par des actes », a-t-il dit, soulignant que le Souverain et le chef d’Etat rwandais « sont deux leaders africains, qui appartiennent à cette nouvelle génération, qui se sont rencontrés et qui se sont appréciés. Ils ont décidé d’avancer ensemble ».

*Akhir Saâ.:

– La Fédération de la gauche démocratique (FGD) a décliné l’invitation du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane dans le cadre de ses concertations pour la formation du prochain gouvernement. La FGD, qui a remporté deux sièges lors du scrutin du 7 octobre, a fait le choix de se positionner dans l’opposition, rejetant tout rapprochement avec le PJD à cause de la différence idéologiques entre les deux partis.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– La Chambre allemande du commerce et des services au Maroc a classé le Royaume en 5ème position des Etats les plus endettés de la région MENA. La Chambre estime que le Maroc fait face à une situation difficile à cause des difficultés de paiement de ses dettes qui vont peser sur le PIB et pousser à adopter une politique d’austérité et à délaisser les secteurs sociaux.

*Rissalate Al Oumma.:

– La visite officielle qu’effectue SM le Roi Mohammed VI à Kigali ouvre une nouvelle page dans les relations entre le Maroc et le Rwanda, a indiqué, mercredi à Kigali, le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Nasser Bourita. Le déplacement royal dans ce pays d’Afrique de l’Est hisse à un niveau élevé la relation entre le Maroc et le Rwanda, à travers les discussions et les consultations approfondies entre les deux chefs d’Etat, a déclaré Bourita à la presse à l’issue du déjeuner offert par le Président rwandais Paul Kagamé, en l’honneur de SM le Roi et de la délégation accompagnant le Souverain.

*Al Alam. :

– Les militants de la Coordination nationale contre la réforme des régimes de retraite décident de renforcer leur contestation en fin de semaine (dimanche), à travers des défilés à Casablanca, Fès, Agadir et Tanger. La coordination demande au gouvernement de revenir sur les lois relatives à la retraite, notamment celles prévoyant le relèvement de l’âge de départ à la retraite et l’augmentation des cotisations des fonctionnaires de la Caisse marocaine des retraites.

*Akhbar Al Yaoum.:

– Après deux jours d’importantes perturbations dans la prise en charge des passagers à cause de la grève du personnel navigant commercial (PNC) de la RAM, la crise a connu un dénouement après une réunion du wali de Casablanca, Khalid Safir, avec les représentants de la compagnie et des grévistes. La direction de la RAM s’est engagée à reprendre les salariés licenciés, tandis que les grévistes ont décidé de suspendre leur mouvement social.

– Les membres du secrétariat général du PJD ont exhorté le chef du gouvernement, Abdelialh Benkirane d’accélérer la cadence pour la formation du prochain gouvernement après les consultations qui ont permis de donner une image claire des prochaines alliances.

*Bayane al yaoum. :

– Le Consul Général de la France à Casablanca, Arnaud de Sury a affirmé, mercredi, que « le Maroc est un partenaire clé de la France ». S’exprimant à l’ouverture de la 2-ème édition du séminaire « Investir en France », Arnaud de Sury a également souligné que les deux pays sont liés par « un partenariat d’exception ». De Sury a indiqué que la France possède des facteurs d’attractivité et offre un grand nombre d’opportunités aux entreprises marocaines souhaitant s’implanter en France.

– L’éducation financière est l’un des critères essentiels de l’efficacité économique, ayant pour but de prendre des décisions financières et d’investissement saines relatives aux différentes transactions financières, a estimé le Wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri. Jouahri a souligné jeudi que le Maroc a lancé plusieurs initiatives visant le renforcement de l’éducation financière afin de relever les défis en la matière, aussi bien en cours qu’à long terme, et dans le secteur public que privé.

*Al Mounaataf. :

– La politique adoptée par le Maroc en matière d’énergies renouvelables représente un « modèle » pour les autres pays, notamment africains, a souligné le Centre américain sur la politique énergétique globale (Center on Global Energy Policy-CGEP), relevant de Columbia University. Dans une émission radio mise en ligne sur son site électronique, le Centre américain fait observer que le Maroc s’érige désormais en modèle pour les autres pays, notamment africains pour qu’ils intègrent les énergies renouvelables dans leurs politiques et stratégies de développement.

Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :