Terrorisme: des peines de 2 à 20 ans de prison contre 13 accusés

0
La justice marocaine a prononcé jeudi des peines allant de 2 à 20 ans de prison ferme contre 13 accusés poursuivis pour actes terroristes.

La Chambre criminelle près l’annexe de la Cour d’appel de Salé, chargée des affaires du terrorisme, a prononcé jeudi des peines allant de 2 à 20 ans de prison ferme contre 13 accusés poursuivis pour actes terroristes.

Ainsi, la cour a prononcé des peines de prison ferme de 20 ans contre deux accusés, de 12 ans contre un prévenu et de 10 ans contre deux autres..

Trois individus ont également écopé d’une peine de 8 ans de prison ferme chacun, tandis que trois prévenus ont été condamnés à une peine de quatre ans de prison ferme chacun, et deux autres à deux ans de prison ferme.

Ces accusés ont été poursuivis, chacun selon les faits qui lui sont reprochés, pour « constitution d’une bande criminelle dans le but de préparer et de commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public, possession d’armes contrairement aux dispositions de la loi, apologie d’actes constituant des crimes, gestion de sommes d’argent en vue de les utiliser dans des actes terroristes, incitation d’autrui, et fourniture de soutiens financiers pour commettre des actes terroristes ».

Les services de sécurité avaient procédé, en avril 2015, au démantèlement de cette cellule dont les membres étaient actifs dans la plupart des villes du Royaume.

Un communiqué du ministère de l’Intérieur avait annoncé que le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) avait procédé au démantèlement d’une cellule composée de 13 membres ayant prêté allégeance à l’organisation terroriste « Daech » et qui s’apprêtaient à commettre des actes de sabotage à l’intérieur du territoire national, ajoutant que l’opération d’arrestation des membres de cette cellule permis la saisie d’armes à feu, de dispositifs informatiques et de sommes d’argent.

Le représentant du parquet général avait requis la peine maximale pour les accusés pour la gravité des faits qui leur sont reprochés, alors que la défense a demandé d’accorder aux prévenus des circonstances atténuantes.

Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :