Décès du célèbre chanteur et compositeur libanais Melhem Barakat

0
Le célèbre chanteur et compositeur libanais Melhem Barakat est décédé vendredi à l’âge de 71 ans des suites d’une longue maladie, rapportent les Médias libanais.

Hospitalisé depuis plusieurs semaines, Melhem Barakat a rendu l’âme dans un hôpital de Beyrouth, ont précisé les mêmes sources.

Né en 1945 à Kfarchima, dans le caza de Baabda, Melhem Barakat s’était illustré dans la musique dès son plus jeune âge. Inscrit à un concours de musique pour nouveaux talents, il avait poursuivi sa formation chez les frères Rahbani avant de devenir membre de leur troupe de chant. C’est alors que sa carrière artistique a été lancée. Icône du  »tarab », le bel canto arabe, doté de l’une des voix les plus puissantes et les plus expressives du Liban, Melhem Barakat a été également le compositeur de plusieurs grands noms de la chanson libanaise, notamment Sabah, Wadih el-Safi, Samira Toufik et Majida el-Roumi.

L’une de ses premières compositions était « Belghi Kil Mwaaidi ». Récemment, Melhem Barakat avait signé la musique de « I’tazalt al-Gharam », chantée par Majida Roumi et « Ya Habibi Tsabbah Fiyi » de Carole Sakr.

Parmi les plus grands tubes composés et chantés par Melhem Barakat et qui resteront gravés dans le répertoire de la musique arabe: « Aala babi wa’ef amarein », « Hamama Béda », « Habibi enta », « Ya hobbi ili ghab », « Hanna el-Sekran »…

Le ministre de la Culture libanais, Raymond Araiji, a déploré vendredi le décès de Melhem Barakat, affirmant qu’avec « sa mort, le Liban perd une grande figure artistique lumineuse dans le monde de la chanson, de la musique et de l’art ».

Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :