Les préparatifs de la COP22 passent à la vitesse supérieure

0
A quelques jours du coup d’envoi de la COP22 prévue à Marrakech du 07 au 18 novembre prochain, les préparatifs à cet événement d’envergure mondiale sont passés à la vitesse supérieure.Tous les préparatifs à ce Sommet organisé pour la deuxième fois au Maroc après la « COP7 », vont bon train, et les travaux sont en cours d’achèvement alors que toutes les mesures nécessaires pour garantir le bon déroulement de cet événement mondial ont été prises, soit au niveau organisationnel, sécuritaire ou ce qui a trait à l’accueil ou le transport des participants et invités issus des quatre coins du monde.
Les responsables des préparatifs de ce Sommet mondial affirment que Marrakech, la ville au rayonnement touristique international, une habituée à ce genre de manifestations internationales, sera au rendez-vous et présentera la preuve qu’elle fait partie des villes respectueuses de l’environnement.

Tous les acteurs de la ville de Marrakech (autorités locales, élus et société civile) et des provinces adjacentes ont conscience de l’importance que revêt cet événement mondial pour le Royaume et pour le renforcement de son rayonnement en tant que terre de dialogue, des rencontres et du consensus entre les parties sur plusieurs questions environnementales.

Ces acteurs ont unanimement exprimé leur entière mobilisation et leur pleine adhésion pour garantir la réussite à ce Sommet mondial, qui constitue une véritable occasion pour le Maroc pour mettre en exergue les différentes réformes entreprises dans le domaine de l’environnement.

Un village pour acceuillir l’ONU

Concernant les travaux d’aménagement du village devant accueillir les travaux de ce Sommet, situé à Bab Ighli, et s’étendant sur 223.647m2, ils sont quasi-achevés. Le village sera remis à l’ONU début novembre, selon des responsables de la gestion locale.

Le village comporte les différents espaces réservés à l’accueil des délégations, dont « la Zone Bleue », qui sera sous la supervision directe de l’ONU, et sera réservée aux personnalités accréditées par le secrétariat général de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques. Cette zone comprend deux espaces ouverts, 30 salles de conférences et réunions des négociateurs et 10 salles réservées aux observateurs.

Le village comporte également des espaces dédiés aux discussions, aux exposés, l’accueil, la sécurité et un carré VIP, bureaux de l’ONU, des médias, des services et de la restauration, en plus d’un espace réservé aux ONG, et de 2.000m2 pour les communications extérieures composée d’espaces équipés de télécommunications et équipements nécessaires pour les pavillons.

Le site comporte aussi un réseau de lignes de communications et services bancaires, postaux et touristiques, en plus d’un espace ouvert dans le cœur du village réservé aux communications équipé du téléphone, du fax et du réseau d’internet et un espace d’innovation (12.000m2), outre une entrée dédiée aux présidents et chefs d’Etats, et une autre pour les délégations et un parking pour les voitures (22.000m2).

Outre l’aménagement du site Bab Ighli, les préparatifs touchent également la Cité ocre elle-même qui s’est parée de ses plus beaux atouts pour recevoir ses invités.

Marrakech métamorphosée

La ville s’est ainsi transformée durant les derniers mois, en un grand chantier ouvert pour les travaux concernant l’aménagement des routes et artères principales, et de la majorité des espaces verts de la Cité ocre et leur équipement d’un éclairage provenant de l’énergie solaire.

Les travaux concernent aussi le renouvellement de l’éclairage public avec des équipements respectueux de l’environnement et contribuant à la réduction de la facture de consommation d’électricité.

Outre ces projets qui témoignent que Marrakech est prête à accueillir ce Sommet mondial, la Cité ocre connait la réalisation de plusieurs projets à caractère environnemental telles l’adoption de bus de transport électriques fonctionnant à l’énergie solaire, la création de station de traitement des déchets, la création de pépinière de production de l’énergie solaire et l’application de l’efficacité énergétique dans certains bâtiments publics.

D’autres projets à caractère environnemental coïncidant avec le Sommet mondial du climat ont vu le jour. Il s’agit d’une station électrique fonctionnant avec le gaz biologique extrait de l’ancienne décharge publique, ainsi que la nouvelle décharge publique contrôlée pour la valorisation et le tri des déchets ménagers.

Au niveau sécuritaire, Marrakech connait des renforcements sécuritaires intenses dans le cadre de l’accompagnement de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) de la COP22 et sa mobilisation pour garantir les meilleures conditions de séjour des invités et participants à ce Sommet mondial, en plus de l’inauguration d’une salle de pilotage et de coordination et le lancement d’une unité mobile de police de secours au niveau de la préfecture de police de Marrakech.

Pour ce qui est des services sanitaires, il a été procédé à la création de plus de 200 unités de toilettes publiques réparties sur 100 points et lieux de la ville tout en chargeant une équipe spécialisée de contrôleurs et techniciens en permanence pour assurer leur propreté et garantir la qualité des services.

Les autorités concernées affichent une ferme détermination à garantir un bon séjour pour les participants et les invités de cette COP22 ainsi qu’à ceux qui découvrent pour la première fois la richesse et l’authenticité de ce pays millénaire.

Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :