Politique

Maroc: des milliers de personnes aux funérailles de Mouhcine Fikri, mort broyé par une benne à ordures

Des milliers de personnes ont participé dimanche à Al Hoceima (nord) aux funérailles d’un marchand de poisson, mort broyé par une benne à ordures et dont le décès suscite une vive émotion au Maroc.

Transporté dans une ambulance, la dépouille de Mouhcine Fikri a traversé la ville d’Al-Hoceima jusqu’à une localité voisine, suivi par des milliers de personnes.

Le roi Mohammed VI a donné ses hautes Instructions au ministre de l’Intérieur pour se rendre dimanche à Al Hoceima et présenter ses condoléances et sa compassion à la famille du défunt Mouhcine Fikri.

Le ministre de l’Intérieur a informé la famille du défunt qu’une enquête minutieuse et approfondie, selon les instructions royales, sera diligentée et que des poursuites seront engagées contre quiconque dont la responsabilité sera établie dans ce drame.

Une vidéo présumée de l’incident, diffusée sur internet, montre la victime monter avec deux autres personnes sur la benne à ordure pour probablement s’opposer à la saisie de sa marchandise. L’homme est ensuite happé par le mécanisme de compactage sous les cris horrifiés des personnes autour.

Une photo de la victime inanimée, la tête et un bras dépassant du mécanisme de compactage, a été largement diffusée sur les réseaux sociaux, qui ont relayé plusieurs appels à manifester dans tout le pays.

Selon Le360, le marchand transportait de l’espadon dont la pêche dans la région du nord est interdite pour des raisons de repos biologique afin de la reproduction.

Toujours Selon le site marocain, feu Mouhcine Fikri, qui transportait sa cargaison dans une fourgonnette, n’a pas voulu obtempérer aux injonctions des douaniers et de la police à la sortie du port. Il a été finalement arrêté par un barrage de police avant d’être présenté au parquet qui a décidé la destruction de la marchandise.

« Aucune implication » d’agents de la DGSN

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a pour sa part affirmé que les informations relayées par les réseaux sociaux sur une présumée relation de fonctionnaires de la sûreté avec la mort tragique de Mouhcine Fikri sont dénuées de tout fondement.

Concernant l’affaire de la mort d’un citoyen dans la ville d’Al Hoceima, vendredi après-midi, de fausses informations ont été relayées par les réseaux sociaux, prétendant qu’un policier a réclamé une somme d’argent au conducteur d’un véhicule chargé de poissons, alors qu’un responsable sécuritaire a sommé le conducteur d’un camion de ramassage d’ordures de faire marcher la benne-tasseuse, ce qui a causé la mort du poissonnier », indique samedi un communiqué de la DGSN.

« En vue d’éclairer l’opinion publique et rectifier ces informations incorrectes, la DGSN affirme que la police judiciaire mène une enquête minutieuse et globale, sous la supervision du parquet général. S’agissant des allégations autour des fonctionnaires de police, la DGSN souligne que le conducteur du véhicule chargé de poisson a catégoriquement démenti tout chantage de la part des policiers », poursuit le communiqué.

« La DGSN dément toutes ces allégations et réaffirme que la Brigade nationale de la police judiciaire est en train de mener une enquête sur cette affaire, conformément aux dispositions de la loi et aux décisions du parquet général supervisant l’enquête », conclut le communiqué.

avec agences

Comments
To Top
%d blogueurs aiment cette page :