Livres

Le Goncourt est attribué à la Franco-marocaine Leïla Slimani

Ce jeudi, au restaurant Drouant à Paris, le jury a décidé de récompenser la Franco-marocaine Leïla Slimani pour « Chanson douce ». Le prix Renaudot a été attribué à Yasmina Reza pour « Babylone ».

Quatre auteurs étaient en lice ce jeudi pour remporter le prix Goncourt, le plus convoité des prix littéraires.

Les thèmes des quatre oeuvres en lice appartenaient à un registre sombre: infanticide pour Leïla Slimani (« Chanson douce » chez Gallimard), suicide pour Catherine Cusset (« L’autre qu’on adorait » chez Gallimard), cannibalisme pour Régis Jauffret (« Cannibales » au Seuil) et génocide pour Gaël Faye (« Petits pays » chez Grasset).

Deux femmes et deux hommes devaient être départagés : c’est finalement la favorite, Leïla Slimani, qui a remporté les faveurs des 10 membres du jury, réunis au restaurant Drouant à Paris.

Le Goncourt demeure une aubaine pour les éditeurs. En moyenne, un livre primé s’écoule à plus de 345 000 exemplaires. L’an dernier, il a récompensé «Boussole» de Mathias Enard (Editions Actes Sud), un ouvrage exigeant sur les liens entre l’Orient et l’Occident.

Comments
To Top
%d blogueurs aiment cette page :