Akhannouch: La campagne agricole s’annonce sous de bons auspices

0
Le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, s’est dit satisfait, jeudi à Casablanca, du déroulement de la campagne agricole 2016-17 qui s’annonce sous de bons auspices, eu égard aux récentes pluies

Dans une déclaration à la presse, en marge d’une rencontre avec des professionnels du secteur agricole autour de la campagne agricole, Akhannouch a noté que le niveau de vente des semences a atteint 1,3 million qx, alors que les surfaces emblavées s’établissent aujourd’hui à 4 millions d’hectares sur une surface cible de 5 millions d’ha.

« Les différentes mesures prises ont permis de dépasser les dysfonctionnements qu’a connus la campagne agricole précédente », a indiqué Akhannouch, notant que l’état sanitaire du cheptel demeure satisfaisant et les facteurs de production sont disponibles à la portée de tous les agriculteurs, notamment les semences.

Il a relevé que les efforts déployés au niveau de la mécanisation ont permis d’augmenter la capacité des agriculteurs à rattraper rapidement les opérations de labour, soulignant que la disponibilité des équipements agricoles a permis de passer en l’espace de 10 jours d’une situation de 1,5 million d’ha labourés à 4 millions d’ha.

Le ministre a, lors de cette réunion, donné ses orientations à tous les services du département afin de renforcer leur présence sur le terrain et d’accompagner les agriculteurs pour la réussite de la campagne agricole dans cette période décisive de démarrage.

Les professionnels ont également été appelés à se mobiliser dans les 10 jours à venir pour profiter des conditions favorables créées par les dernières pluies et celles attendues.

Il est à rappeler que le cumul pluviométrique moyen au niveau national au 7 décembre 2016 à 6h s’est établi à 153,2 mm contre 118,2 mm pour une campagne normale, soit une augmentation de 30% et de 135 % par rapport à la campagne précédente.

Lors de cette réunion, les différents participants ont passé en revue l’état de mise en œuvre des mesures définies en début d’année et déployées depuis le lancement officiel de la campagne agricole le 12 octobre.

Il s’agit des principaux indicateurs se rapportant à l’approvisionnement des intrants agricoles, à la situation des emblavements et d’installation des cultures d’automne, ainsi que les réalisations du programme se rapportant aux cultures sucrières.

Ainsi, 1,8 million de quintaux de semences sélectionnées sont à la disposition des agriculteurs avec une enveloppe budgétaire dépassant les 330 MDH. De plus, 500.000 tonnes d’engrais des phosphates vont alimenter le marché grâce à une convention de partenariat avec l’OCP.

Le ministère compte poursuivre l’extension de l’assurance agricole multirisque sur une superficie qui dépasse 1,5 million ha, la réalisation du programme national d’économie d’eau d’irrigation en assurant l’équipement de 50.000 ha avec l’irrigation localisée et en modernisant les réseaux d’irrigation d’une superficie de 120.000 ha.

Pour rappel, le département de l’agriculture a clôturé récemment le programme spécial d’atténuation des effets du déficit pluviométrique qui a permis lors de la campagne précédente, une année agricole caractérisé par les conditions les plus difficiles sur les 30 dernières années, de sauvegarder les ressources végétales, de protéger le cheptel et de préparer les bonnes conditions de démarrage de la campagne actuelle.

Ont pris part à cette réunion tous les responsables des services centraux et régionaux du ministère, les directeurs des établissements publics agricoles, ainsi que le président de la Comader, Ahmed Ouayach et le Président de la Fédération interprofessionnelle des chambres d’agriculture Lahbib Bentaleb.

Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :