Les clubs marocains découvrent leurs adversaires africains

0
Les clubs marocains ont connu leurs adversaires dans les compétitions interclubs d’Afrique, pour la saison 2017, au terme du tirage au sort effectué mercredi.

Confrontés au même défi, à savoir représenter dignement le football marocain, les clubs engagés entameront ces compétitions, avec diverses fortunes. Ainsi, le Wydad de Casablanca et le FUS de Rabat, engagés dans la Ligue des champions, ont toujours le souvenir d’un excellent parcours avec un goût d’inachevé dans les compétitions africaines et auront à cœur de faire mieux.

Le Moghreb de Fès, lui, jouera la Coupe de la confédération, une compétition qu’il a remportée juste en 2011, mais avec une autre génération de joueurs et un meilleur statut. L’Ittihad de Tanger, lui, sera engagé dans la même compétition dans le costume de novice, mais avec de grandes ambitions, à la mesure de l’essor qu’il a connu ces dernières années.

Le FUS de Rabat, tenant du titre du championnat du Maroc de football, a hérité du FC Johansen de Sierra Leone comme adversaire au tour préliminaire de la Ligue des champions d’Afrique, une compétition qui verra la participation du Wydad de Casablanca, demi-finaliste de l’édition précédente, à partir des 16è de finale.

Selon les résultats du tirage au sort, publiés mercredi par le site web de la Confédération africaine de football (CAF), le club rbati devra se déplacer pour le match aller, prévu entre le 10 et le 12 février prochain, avant de recevoir au retour (17-19 février).

En cas de victoire, le FUS affronterait le vainqueur de la confrontation entre les Ghanéens de Wa All Stars et les Libyens d’Al-Ahly Tripoli.

Le FUS de Rabat s’est déjà adjugé un titre continental, à savoir la Coupe de la Confédération en 2010. Il reste sur un bon parcours dans la même compétition, en 2016, mais qui s’est soldé sur une déception en demi-finale. En effet, après leur nul vierge sur la pelouse du Mouloudia de Bejaia (0-0), les Fussistes étaient à deux doigts d’une qualification en finale, après avoir ouvert le score au match retour par Mohamed Nahiri à la 73è minute. Mais les choses se sont passées tout autrement, après un but d’égalisation des Algériens en toute fin de rencontre (1-1).

De son côté, le Wydad, exempté de ce tour, jouera contre le vainqueur de la confrontation entre CF Mounana du Gabon et Vital’O de Burundi. Selon le calendrier, les Rouges vont recevoir à domicile pour le match aller, prévu entre le 10 et le 12 mars, avant de se déplacer pour le match retour (du 17 au 19 mars).

Le WAC, vainqueur du trophée en 1992, entamera cette édition en tant qu’habitué, lui qui a atteint les demi-finales en 2016, avant d’être éliminé d’une façon dramatique. Face aux Egyptiens de Zamalek, les Rouges concèdent une lourde défaite par 4 buts à 0, à Alexandrie. Ils ont bien réagi au retour, signant une victoire d’anthologie (5-2), mais pas suffisante pour poinçonner leur billet pour la finale.

Après cette aventure, le WAC aura à cœur d’ajouter cette année un deuxième sacre africain, sachant que le club marocain le plus titré en Ligue des champions reste le Raja de Casablanca, avec trois sacres (1989, 1997, 1999), alors que l’AS FAR a été le premier club sacré (1985).

Dans la Coupe de la Confédération, le Maroc sera représenté par l’Ittihad de Tanger, un novice dans les compétitions continentales, et le Moghreb de Fès, déjà titré, mais qui aborde cette édition alors qu’il joue en deuxième division.

Au tour préliminaire, l’Ittihad de Tanger (IRT), 3è au championnat du Maroc la saison dernière, a hérité du club Nigérien de l’AS Douanes, alors que le Moghreb de Fès (MAS), vainqueur de la coupe du Trône, jouera contre les Congolais de CARA.

Le club du Détroit se déplacera pour le match aller, prévu entre le 10 et le 12 février prochain, avant de recevoir pour le match retour (17-19 février). En cas de victoire, les Tangérois disputeraient les 16è de finale contre l’AS Kaloum de Guinée, en mars prochain.

Pour sa part, le MAS recevra à l’aller, avant de se déplacer pour le retour. En cas de qualification, le club fassi hériterait du vainqueur de la confrontation entre les Ivoiriens de SC Gagnoa et les Burkinabés de l’AS Sonabel.

Le Moghreb de Fès, dernier club marocain à briller sur le plan continental, puisqu’il a remporté la Coupe de la Confédération en 2011 et la Supercoupe la même année, participe à cette édition avec une toute autre dimension. Le représentant de la cité spirituelle se trouve contraint de batailler cette saison pour retrouver sa place en D1. Néanmoins, il a montré, à maintes reprises une forte personnalité, notamment en remportant la Coupe du Trône, aux dépens de gros calibres du championnat national.

A noter qu’en plus du MAS, cette compétition a été remportée par l’AS FAR (2005) et le FUS de Rabat (2010), sachant que le Raja avait remporté l’ancienne version (Coupe de la CAF) en 2003.

Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :