Voyages

Fès va célébrer en grande pompe son illustre histoire

La ville de Fès, 1ère capitale du Maroc, s’apprête à célébrer en grande pompe son illustre histoire, riche de son patrimoine, de savoir-faire ancestral, de ses arts traditionnels et de ses monuments.

La ville de Fès, 1ère capitale du Maroc, s’apprête à célébrer en grande pompe son illustre histoire, riche de son patrimoine, de savoir-faire ancestral, de ses arts traditionnels et de ses monuments.

Fondée le 4 janvier 808 par les Idrissides, cette cité impériale qui commémore mercredi sa journée annuelle, ne cesse d’œuvrer pour consolider amplement son développement socio-économique, culturel et urbanistique. La capitale spirituelle dont l’histoire authentique est toujours rayonnante et vivante, entend, comme à l’accoutumée, faire pérenniser son histoire glorieuse et son message civilisationnel qui a longtemps rayonné à travers les temps et les espaces.

Approché par la MAP, le président du « Forum marocain des initiatives environnementales », Abdelhai Rais, a souligné que l’institution de la journée annuelle de Fès vise à mettre en œuvre les initiatives de développement pour parer aux dysfonctionnements, traiter les déséquilibres constatés et consolider les projets réalisés.

La célébration de cette manifestation depuis 2011 est devenue un rendez-vous annuel auquel prendront part toutes les institutions et les établissements pour faire l’état des lieux de la ville dans les divers secteurs avec l’objectif d’élaborer une stratégie futuriste axée sur la réalisation d’un développement durable, d’un cadre de vie meilleur et un avenir radieux, a-t-il ajouté.

Mettant l’accent sur certaines réalisations accomplies au niveau de la ville, M. Rais a fait savoir que la cité Idrisside pâtit actuellement de nombreux problèmes dont l’urbanisation galopante, la gestion des déchets, le transport urbain, l’occupation du domaine public, le manque des infrastructures sanitaires, le manque des accessibilités et les espaces de divertissement, outre les contraintes de l’encombrement de la circulation.

Cette journée est également une occasion pour les parties chargées de la gestion de la ville de rappeler les réalisations et de mettre en exergue les orientations en matière de développement et les projets en cours d’exécution, a-t-il indiqué, ajoutant qu’elle constitue aussi une opportunité pour la société civile d’évoquer les attentes de la population et les problèmes rencontrés afin de restituer à la ville son image de marque d’antan et de consolider sa position en tant que destination touristique très prisée. Les plans de développement issus du diagnostic des déséquilibres existants et élaborés en concertation avec les différents acteurs de la ville, dans un cadre de partenariat et de bonne gouvernance, sont à même de relever les défis de développement et de réhabiliter la ville, a estimé M. Rais.

Mettant en valeur les stratégies prévues dans les domaines de l’urbanisme, du tourisme et de l’environnement, il a rappelé l’importance du lancement d’une étude sur l’état des lieux de la cité, initié par la Commune urbaine et la région Fès-Meknès en vue de l’élaboration d’une stratégie de mise à niveau et de relance des plans de développement.

Il a dans ce cadre insisté sur la mise à niveau du transport urbain, la mise en place de parkings souterrains, la généralisation des accessibilités, l’accélération du projet du jardin botanique, la réalisation d’une ceinture verte reliant la ville nouvelle et l’ancienne médina, l’aménagement de la forêt de Dhar Mehraz et la mise en valeur des forêts d’Ain Chkef et Tghat.

Classée depuis 1981 patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, la ville de Fès tend à renouer avec son passé prestigieux et à mettre en valeur son patrimoine ancestral, ses monuments historiques, ses borjs et ses murailles.

Comments
To Top
%d blogueurs aiment cette page :