Politique

Maroc: L’IRCAM célèbre le nouvel an amazigh 2967

L’Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM) a organisé, vendredi soir à Rabat, une cérémonie à l’occasion de l’avènement du nouvel an amazigh 2967 « idh yennayer », qui coïncide avec le 13 janvier du calendrier grégorien.

La célébration de l’avènement du nouvel an amazigh, une tradition établie dans la culture marocaine, est associée à des rituels qui varient selon les coutumes et traditions propres à chaque région, a indiqué M. Hassan Akioud, chercheur à l’IRCAM, dans une allocution au nom du comité d’organisation de cette cérémonie à laquelle ont pris part des acteurs amazighs actifs dans les domaines de la culture, de l’art et des médias, ainsi que des professeurs de l’IRCAM et des intéressés de la chose amazighe.

Cette célébration s’inscrit dans le cadre de la valorisation des coutumes et traditions amazighes profondément enracinées dans l’histoire et la réhabilitation d’une partie intégrante de l’identité culturelle marocaine, caractérisée par sa diversité, a-t-il dit, notant que de ce fait, une grande partie du tissu associatif et d’établissements publics célèbrent l’avènement du nouvel an amazigh tout en mettant en relief ses significations symboliques et historiques.

Plusieurs appellations désignent cet événement commémoré également dans d’autres régions en Afrique du nord, et reflétant l’attachement de l’homme amazigh à sa terre et ses richesses, a-t-il dit.

C’est ainsi que cette manifestation célébrée annuellement par l’IRCAM, est organisée cette année sous le signe « Merci à notre Terre Mère », avec au programme des spectacles artistiques exécutés par la troupe « Ahouach al maamoura », ainsi qu’une exposition de photographies illustrant les coutumes et les mets confectionnés pour la circonstance.

Le nouvel an amazigh, appelé également « Idh Yanayer », »Ikhf n’Ousggas » ou « Hagouz », est une tradition ancienne ancrée dans l’Afrique du Nord, qui remonte à l’an 950 avant J.C.

Comments
To Top
%d blogueurs aiment cette page :