Politique

Le retour à l’UA, une grande victoire diplomatique du Maroc

Le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA) est la traduction d’une grande victoire diplomatique du Royaume, a estimé le professeur de droit et politologue, Mustapha Sehimi.

« Ce retour a trait à la réparation d’une injustice perpétrée en novembre 1984 lorsque l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), dans des conditions d’illégalité établies, avait accordé un siège à la pseudo RASD », a souligné Mustapha Sehimi, dans une déclaration à la MAP.

L’Afrique, aujourd’hui, redonne ainsi tout son sens aux principes de légalité qui sont l’un des socles de la Charte continentale adoptée lors du Sommet de Lomé, en juillet 2000, a affirmé le politologue.

Pour Sehimi, ce retour est favorisé par le projet démocratique du Maroc, ses chantiers et ses réformes ainsi que sa vision à l’international.

« La doctrine a été mise en relief dans le discours historique de SM le Roi du 24 février 2014 appelant l’Afrique à faire confiance aux africains et à assumer son destin », a-t-il ajouté.

Si le Maroc n’était pas dans le cadre institutionnel de l’UA, il n’a jamais cessé de promouvoir et d’élargir le champ de ses relations avec les pays africains, fait remarquer Mustapha Sehimi.

Aujourd’hui, au sein de cette même UA, le Royaume entend apporter et partager avec les pays africains, son expérience, son expertise dans de nouveaux domaines, notamment l’environnement, le développement durable, la formation, le micro-crédit aux agriculteurs et les énergies renouvelables, a indiqué le politologue.

Il faut y ajouter ce que l’on appelle la vision marocaine d’un Islam tolérant et modéré et une contribution particulière à la lutte anti-terroriste.

Pour Sehimi, le tissu de relations diplomatiques conforté depuis des décennies et redéployé en direction de diverses latitudes ne peut être qu’une valeur ajoutée à la diplomatie africaine.

Le continent ne peut que bénéficier de cette voix marocaine et du leadership moral et politique du Roi Mohammed VI, a-t-il relevé.

« Avec l’admission du Royaume, c’est l’Afrique qui assume aussi ses responsabilités, elle contrecarre les manœuvres de certains qui ont tant pesé sur les divisions au sein de ce continent au lieu de s’atteler à œuvrer au bien-être de leurs peuples, à leur progrès social et à leur développement », a souligné Mustapha Sehimi.

Une écrasante majorité de pays africains a soutenu, lundi, le retour du Maroc au sein de l’UA, lors du 28ème sommet de l’organisation continentale, qui se tient dans la capitale éthiopienne.

Trente-neuf pays se sont exprimés en faveur du retour du Maroc à l’UA.

avec map

Comments
To Top
%d blogueurs aiment cette page :