Le retour du Maroc à l’UA dans la presse internationale

0
Le retour du Maroc à l’Union africaine (UA), lors du 28ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de cette organisation, a été largement commenté par les médias internationaux.

Ainsi, la très officieuse Agence France Presse (AFP) a indiqué que la réadmission du Maroc au sein de l’UA s’est faite malgré une « âpre résistance de la délégation algérienne ».

Peine perdue puisque sous la houlette du nouveau président en exercice de l’UA, le président guinéen Alpha Condé, « le principe de la majorité l’a finalement emporté » et le Maroc a été admis au sein de l’UA, a écrit AFP notant que, dans un discours, le Roi Mohammed VI « s’est exprimé à la tribune pour saluer ce retour « par la grande porte ».

De son côté l’Agence Reuters a relevé que l’UA a formellement réadmis le Maroc en tant que membre, plus de trente ans après son départ de l’organisation panafricaine.

Le retour du Maroc vient « couronner » des années d’efforts de la part du royaume, qui s’est engagé sous la houlette du Roi Mohammed VI dans une politique d’ouverture économique, politique et diplomatique en direction des pays africains, a signalé l’Agence.

Pour sa part, le quotidien des milieux d’affaires américains Wall Street journal a affirmé que la réintégration du Maroc au sein de l’UA, sa famille institutionnelle, représente le retour d’une « puissante économie » dans ce groupement régional.

Sous le titre « victoire pour le Royaume », le journal Le Monde-Afrique a souligné que la décision a finalement été prise par consensus, sans vote. « Il y a eu une vraie volonté d’Alpha Condé (le président guinéen nouvellement élu à la tête de l’UA) d’arriver à un consensus ».

Citant un fonctionnaire de la commission de l’UA, le quotidien a noté que le président guinéen aurait mis l’Afrique du Sud et l’Algérie « au pied du mur » en leur demandant de « se positionner formellement pour ou contre l’adhésion ».

Cette issue est une victoire pour le Maroc. Elle intervient après plus d’une décennie d’offensive diplomatique tournée vers le continent africain et portée en grande partie par le Roi Mohammed VI, au fil de longues tournées sur le continent, d’importants investissements et d’accords de coopération, a rappelé la publication.

Quant au quotidien français Le Figaro, il a signalé que le Roi Mohammed VI assistait aujourd’hui à Addis-Abeba à la cérémonie de clôture du Sommet de l’Union africaine, au lendemain de la réintégration du Royaume au sein du bloc continental après 33 ans d’absence. Hier, 39 pays s’étaient prononcés en faveur du retour au sein de l’UA du Maroc, qui avait quitté l’organisation en 1984, a rappelé la publication.

Radio France Internationale (RFI) a affirmé que le retour du Maroc dans la grande maison africaine, soutenu par l’écrasante majorité des Etats membres de l’UA, lors du 28ème Sommet d’Addis-Abeba, est « un jour historique », notant que le débat à huis-clos entre les chefs d’Etat africains a très vite tourné en faveur du Royaume.

« C’est une victoire personnelle pour le Roi Mohammed VI, qui a mobilisé tous les amis du Maroc en faveur du retour de son pays au sein de l’organisation panafricaine », souligne la Radio, ajoutant que de nombreux chefs d’Etat se sont exprimés en faveur de la réintégration du Royaume au sein de l’UA.

Le retour du Maroc à l’UA constitue une « claire victoire » pour Rabat, a souligné, de son côté, le quotidien espagnol El Pais, mettant en exergue les relations économiques et diplomatiques ainsi que les liens religieux et spirituels unissant le Royaume avec le reste des pays du continent africain.

Le journal espagnol a, dans ce sens, mis en exergue l’importance accordée par le Maroc au renforcement de ses relations avec les pays africains dans tous les domaines, en particulier sous le règne du Roi Mohammed VI, rappelant que le Royaume « est devenu le premier investisseur en Afrique de l’ouest et le deuxième à l’échelle du continent après l’Afrique du Sud ».

De leur part, les médias sud-africains ont commenté le retour du Maroc au sein de l’UA, soulignant que le 28ème sommet africain a été « un franc succès » pour le Maroc.

Citant des chefs d’Etat présents à Addis-Abeba, News24, le plus important site sud-africain d’informations, a indiqué que le Royaume redevient désormais un membre à part entière de l’UA après 33 ans d’absence.

De son côté, la chaîne d’informations en continu CNBC-Africa, qui émet à partir de Johannesburg, s’est félicitée du retour du Maroc, soulignant que cette réintégration « intervient au moment opportun » pour l’Afrique qui a besoin de membres du calibre du Maroc pour relever les défis qui lui sont posés.

Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :