Monde

Wilders s’en prend à la communauté marocaine pour lancer sa campagne

Geert Wilders a lancé samedi sa campagne pour les législatives de mars par une attaque contre ce qu’il appelle « la racaille marocaine ».

Le député néerlandais d’extrême droite et anti-islam Geert Wilders a lancé samedi sa campagne pour les législatives du mois de mars par une attaque contre ce qu’il appelle « la racaille marocaine » dont il a dit vouloir débarrasser le pays pour « le rendre au peuple néerlandais ».

« La racaille marocaine en Hollande… bien sûr, ce ne sont pas tous de la racaille, mais il y en a beaucoup, qui rendent nos rues dangereuses, principalement des jeunes… et il faut que ça change », a déclaré Geert Wilders à la presse avant un bain de foule dans la petite ville de Spijkenisse, au sud de Rotterdam.

Geert Wilders est donné en tête par les sondages pour les élections du 15 mars au cours desquelles les Néerlandais sont appelés à renouveler le Parlement.

« Si vous voulez récupérer votre pays, si vous voulez faire des Pays-Bas un pays pour les Néerlandais, votre pays, alors votez » pour son Parti de la Liberté (PVV), a-t-il lancé.

Selon les derniers sondages, le PVV pourrait remporter 24 à 28 sièges, devançant ainsi de deux à quatre sièges l’actuel parti au pouvoir, le parti libéral du Premier ministre Mark Rutte. Le parlement néerlandais compte 150 sièges.

Comments
To Top
%d blogueurs aiment cette page :