Le squelette d’un plésiosaure marocain retiré des enchères à Paris

0
L’impressionnant squelette d’un dinosaure marin, dont les enchères programmées le 7 mars à Paris ont été dénoncées par une association marocaine, a été retiré de la vente.

L’annonce a été faite mercredi par le commissaire-priseur Maître Alexandre Giquello. L’Association pour la protection du patrimoine géologique du Maroc (APPGM), qui a demandé le rapatriement de ce plésiosaure Zarafasaura Oceanis, provenant du bassin de phosphate de Khouribga, avait déploré mardi le pillage d’un « trésor patrimonial unique », évoquant une exportation illégale.

La décision de retirer ce lot d’une vente aux enchères dédiée à l’histoire naturelle a été prise à l’issue d’une entrevue mercredi matin entre l’ambassadeur du Maroc en France et le commissaire-priseur qui évoque, dans un communiqué relayé par l’AFP, « un accord en bonne intelligence avec le gouvernement marocain ».

« Nous n’allons pas rester les bras croisés »

Mardi, le directeur du patrimoine au ministère marocain de la Culture, Abdellah Alaoui, avait annoncé une enquête pour savoir comment ce fossile, une espèce rare qui n’existe qu’au Maroc, a pu sortir du pays. « Nous n’allons pas rester les bras croisés », avait précisé Alaoui.

« La décision volontaire de Maître Giquello de retirer cette pièce intervient malgré l’absence de textes réglementaires, comme le souligne l’Association pour la Protection du Patrimoine Géologique du Maroc », indique le communiqué de la maison de ventes.

« En accord avec le Royaume marocain », le Zarafasaura Oceanis sera toutefois exposé au public comme prévu à l’Hôtel Drouot du 4 au 7 mars. Le squelette de cette créature marine aux allures de monstre du Loch Ness, était estimé 450.000 euros.

Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :