Cinéma

Fespaco 2017: Le film marocain « A mile in my shoes » recompensé

Le film marocain « A mile in my shoes » de son réalisateur Said Khallaf a remporté, samedi, l’Etalon de bronze du 25ème Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO-2017).

Cette récompense qui honore le Maroc et les Marocains, vient s’ajouter aux nombreux prix remporté par le cinéma marocain lors des précédentes éditions de cette manifestation culturelle continental.

En effet, le Maroc qui a obtenu l’Etalon d’or de Yennenga en 2015, avec le réalisateur de ‘’Fièvres’’ Hicham Ayouch, est le seul pays à avoir remporté à quatre reprises ce prestigieux prix du FESPACO, depuis son institutionnalisation en 1972.

Le Maroc a remporté ses trois autres Etalons d’or en 1973 avec ’’les mille et une mains’’ de Souheil Ben Barka, en 2001avec ’’Ali Zaoua’’ de Nabil Ayouch, et en 2011 avec le film ’’Pégasse’’ de Mohamed Mouftakir.

Le film « A mile in my shoes », un drame social qui reflète la structure psychologique des enfants de la rue, leur souffrance et leur marginalisation de la société, avait déjà raflé d’autres prix, notamment au Festival national du film de Tanger (FNFT) et au Festival du film africain de Louxor en Egypte.

Cette année, le Maroc, fort de ses quatre Etalons d’or et d’autres prix, a été représenté à la compétition phare du FESPACO, tenu du 25 février au 4 mars à Ouagadougou sous le thème : «Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel», avec deux longs métrages, en l’occurrence ’’A mile in my shoes’’ de Said Khallaf et ’’A la recherche du pouvoir perdu’’ de Mohammed Ahed Bensouda.

Au total, 20 films long-métrage étaient en compétition pour l’Etalon d’or de Yennenga.

Le Maroc a été également présent à la compétition officielle de la catégorie ‘’Fiction court métrage’’ avec ‘’Hyménnée’’ de Violaine Maryam Blanche Bellet, à la compétition officielle ‘’Films documentaires’’ avec les hirondelles de l’amour’’ de Jawad Rhalib, et à la compétition officielle de la catégorie ’’Films des écoles africaines de cinéma’’ avec ’’Derrière l’imaginaire’’ de Hiba Chaari de l’Ecole Supérieure des Arts visuels de Marrakech, et ’’Terminus’’ de Mamadou Hady Diawara (même école).

Le Maroc a participé également au Jury de sélection des meilleurs films en compétition pour recevoir l’Etalon d’or de Yennenga. En effet, Nourredine Sail, l’ancien directeur du Centre cinématographique marocain était le président du Jury longs métrages.

A rappeler aussi que la RAM (Royal Air Maroc) est le transporteur officiel de ce plus grand et plus prestigieux festival de cinéma en Afrique pour les éditions 2015, 2017 et 2019. Une convention a été signée dans ce sens en février 2014.

Comments
To Top
%d blogueurs aiment cette page :