Design & Déco

Picasso, Delacroix, Monet… le Musée Mohammed VI voit grand

Mehdi Qotbi a rencontré des responsables de musées parisiens pour préparer la programmation de grandes expositions au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat.

Le président de la Fondation nationale des musées du Maroc (FNMM) Mehdi Qotbi a rencontré des responsables de musées parisiens pour préparer la programmation de grandes expositions au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat.

Dans une déclaration, dimanche à la MAP, M. Qotbi a indiqué que le Musée Mohammed VI a une véritable programmation, qui s’inscrit dans le sillage des programmations internationales, M. Qotbi a annoncé la tenue, le 28 avril prochain à Rabat, d’une exposition consacrée au peintre Pablo Picasso.

« C’est la première fois qu’une exposition d’une telle ampleur est organisée dans le Monde arabe et en Afrique avec des toiles, des dessins, des gravures et des sculptures, qui vont être présentés au-delà de la Méditerranée, a-t-il dit, relevant que cette exposition comporte une des premières œuvres exécutées par Picasso à l’âge de 16 ans et sa dernière toile, huit jours avant sa mort.

M. Qotbi a rencontré à cette occasion la directrice générale du musée national Eugène-Delacroix Dominique de Font-Réaulx, qui a accepté le principe de l’organisation en 2020 à Rabat d’une exposition intitulée « Le retour de Delacroix au Maroc ». Il s’agit d’un événement extrêmement important parce que Delacroix était l’ambassadeur de la lumière et de la couleur au Maroc au 19e siècle et avait nourri les impressionnistes de l’époque, a-t-il dit.

Le président de la FNMM a été également reçu par Patrick de Carolis, directeur du musée Marmottant Monet, qui dispose de la plus grande collection du peintre impressionniste, ainsi que par Serge Lasvignes, président du centre Georges Pompidou et Bernard Blisténe, directeur du musée national d’Art moderne centre Georges Pompidou.

Au cours de ces rencontres, l’idée d’une exposition sur Monet en 2019 à Rabat ainsi que d’une autre sur la modernité méditerranéenne avec les grands noms des 20e et 21e siècles, a été actée, a indiqué M. Qotbi, notant que le centre Georges Pompidou dispose de la deuxième collection au monde de peintures modernes et contemporaines après le musée d’art moderne de New York.

Tous ces rendez-vous donnent une visibilité à la place de Rabat comme une capitale des grandes expositions au même titre que les grands musées du monde, a relevé M. Qotbi, notant que l’exposition Monet a accueilli deux millions de visiteurs à Tokyo et 90.000, en deux jours, au centre Georges Pompidou à Paris, qui a décidé de soutenir la Fondation nationale des musées du Maroc en lui prêtant certains des chefs d’œuvre du peintre.

Comments
To Top
%d blogueurs aiment cette page :