Monde

Inquiétudes après une décision de la CJUE sur l’interdiction du voile

Le collectif contre l’islamophobie en France exprime son inquiétude vis-à-vis d’une décision de la CJUE sur l’interdiction du port de voile

Le collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a exprimé sa profonde inquiétude vis-à-vis de la décision rendue ce mardi par la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) dans laquelle elle considère qu’une exigence de neutralité religieuse, politique et philosophique dans le règlement intérieur d’une entreprise ne constitue pas une discrimination directe.

« Cet arrêt est porteur de très lourdes conséquences en ce qu’il interroge directement l’avenir des concepts de discrimination et de liberté en général, sur tout le sol européen », déplore le CICF, soulignant que cette décision n’est pas fondée selon une logique de promotion des droits fondamentaux, mais plutôt sous celle de crispations de certaines franges des sociétés européennes.

Pour le Collectif, la CJUE a considéré qu’inscrire dans le règlement intérieur d’une entreprise une clause imposant la neutralité religieuse dans le domaine privé était « légal ». Il explique qu’une discrimination est jugée comme telle parce qu’elle est fondée sur un critère dont la prise en compte est prohibée (religion, conviction, handicap, âge).

« Quels seraient donc les critères définissant la visibilité de différenciation dans un espace où tout le monde est supposé être neutre politiquement et religieusement? », s’interroge le CCIF, jugeant que la décision de la CJUE apparaît d’autant plus grave dans un contexte où les musulmanes sont déjà discriminées à chaque étape de leur vie, de l’enfance à l’âge adulte, et ce dans tous les aspects de leur quotidien.

Cette décision « condamne de fait définitivement les femmes musulmanes à une mort économique et sociale. Celles-ci étant déjà largement discriminées lors de la phase de recrutement », souligne le collectif, estimant qu’un tel revers est à même de conforter tous les groupes identitaires et d’extrême droite qui enchaînent provocation sur provocation envers les minorités ethniques et religieuses.

Comments
To Top
%d blogueurs aiment cette page :